10 choses que je déteste au Japon

Et zou, top 10 des trucs que je déteste le plus au Japon:

1 – Les gens qui fument dans les restaurants et cafés…

Sérieusement, c’est le truc qui me gonfle le plus ici. C’est juste horrible quand vous devez donner un cours dans un café pendant une heure et que vous devez subir la fumée de cigarette du voisin: à chaque fois j’ai mal à la gorge et les yeux qui piquent, même s’il y a bien un côté fumeur et un autre non-fumeur attendez-vous à en prendre plein les poumons.

2 – Collectionner les sac plastiques et emballages

Ça, je ne comprend pas non plus… mais pourquoi faut-il qu’ils emballent tout systématiquement ? Vous devriez voir la superbe collection de sac plastiques que j’ai. Que ce soit la viande au supermarché ou le moindre petit truc, TOUT est emballé et suremballé  !

Mais certains supermarché font quand même payer les sac plastique (2 Yen ! quand même !).

3 – L’été

Le pire du pire: l’été au Japon. Croyez-moi, évitez de venir au Japon en Juillet/Août/Septembre, c’est horrible. Le véritable problème vient en fait de l’humidité. Ça rend l’atmosphère tellement invivable que l’on a aucune volonté pour bouger. Et heureusement qu’il y a des distributeurs de boisson un peu partout, ça sauve des vies ces trucs là.

4 – L’isolation des bâtiments

En plus d’être mal isolés, les systèmes de chauffages font un peu pitié et font plus office de gadget qu’autre chose (couverture électriques chauffantes par exemple.)

5 – Les tremblements de terre

Une seule fois ça m’a suffit, merci.

6 – Les gens qui préfèrent renifler plutôt que de se moucher en public

Parce qu’ici c’est mal vu de se moucher en public, mais jouer au yoyo avec ses glaviots devant tout le monde, aucun problème !

7 – Des poubelles nulle part

J’ignore si c’est pareil dans le reste du Japon mais à Osaka il n’y a quasiment pas de poubelles dans la rue, sauf devant les combinis. C’est chiant si vous avez un papier d’emballage à balancer, ou une canette de chuhai.

8 – Les mecs en boite qui agrippent les filles

C’est comme ça que ça marche la drague ici ? Le pire c’est qu’elles se laissent faire… ça je ne comprendrais jamais, et pourtant à chaque fois j’en vois faire ça.

9 – L’architecture ultra moche

Disons que ce n’est pas quelque chose qui m’énerve vraiment, mais la plupart des bâtiments récents sont très moches ici.

10 – Les films qui arrivent quinze ans après la sortie mondiale

Tout le monde a déjà vu la suite du Hobbit… et moi je dois attendre.

Et vous, qu’est-ce que vous détestez le plus au Japon ?

7 commentaires

  1. Haha moi aussi je suis à Osaka pour le moment, et pareil je te rejoins sur l’isolation. Surtout en hiver. Quelle blague… et bonjour la facture d’électricité !!

    Le cas des poubelles c’est partout au Japon, je comprends pas non plus.
    En même temps j’en vois qui n’hésitent pas à balancer leurs déchets par terre.

    Pareil je hais le fait qu’on puisse fumer dans des lieux publics. Le Japon a beau être devéloppé, il y a certains points où ils ont des décennies de retard. Sans éxagération. Et c’est pas près de changer, malheureusement.

  2. Juste pour te dire que je suis sciée par ton #8, les mecs en boîte qui agrippent les filles! En tant que fille, en boîte en France, te te fais agripper tout le temps, les mecs viennent se coller à toi pour danser sans demander ton avis…Par ailleurs dans la rue des millions de nanas se font accoster en permanence. Alors qu’ici au Japon je trouve que c’est quand même un peu moins fréquent dans les boîtes. Et dans la rue, bon certes il y a bcp plus de regards (forcément, quand on est blonde et qu’on dépasse tout le monde d’une tête), mais on ne se fait jamais emmerder.

    1. Alors oui ici les filles se font carrément moins emmerder qu’en France dans la rue (même pas du tout), mais les japonais qui sautent sur les filles en boîte, j’invente pas ! je l’ai vu plusieurs fois de mes propres yeux ! Et d’autres potes néozélandais, australiens et français ont fait la même remarque. Enfin surtout je trouve ça fait un peu pitié comme façon d’aborder une fille en boîte. Je peux pas trop comparer avec la France car je ne vais quasiment jamais en boîte en France, mais j’imagine que c’est pire.

  3. Perso les feux rouges grrrrrrr lol
    puis les poubelles une vraie misère mais surtout les difficultés pour les étrangers au niveau du logement , abonnement téléphonique et la langue qui met une véritable barrière .

  4. Ah ah je plussoie tellement toute ta liste, surtout le 3 (mais ça devrait être interdit de marcher dehors l’été au Japon), le 6 (raaah que c’est dégueulasse ces corniauds qui reniflent tout le temps !), le 7, le 9 et le 10.

    Les trucs qui m’énervaient, moi (je suis rentrée depuis, m’enfin, que de bons souvenirs) :
    – Le tri des poubelles, avec dix catégories différentes… Je sais que c’est pour la bonne cause, mais qu’est-ce que c’était chiant…
    – Les gens qui changent de place dans le train quand on s’installe à côté d’eux (true story) (quand c’est pas un petit vieux qui donne des coups de canne dans les pieds…)
    – Les yeux ronds et les chuchotements qu’on se prend en tant que gaijin chaque fois qu’on met un pied dehors…
    – Non seulement le fait que les films arrivent 10000 ans après, mais qu’en plus ce soit HYPER CHER bon sang ! (Et après, t’as toutes ces pubs pour lutter contre le téléchargement illégal… Ha ha.)
    – Le fait que toutes les filles soient habillées pareil (à la fac où j’allais, c’était hallucinant, toutes la même petite jupe à volants avec des chaussettes à dentelles sur leurs chaussures…)
    – Les petits mouchoirs qu’ils distribuent dans la rue… Quand ils en distribuent aux gaijin (ce qui est pas toujours le cas), en fait tu te mouches dans ta main tellement c’est fin. Pas étonnant qu’ils passent leur temps à renifler, finalement…
    – Tiens, en parlant de ça, le PQ ! Un concept que ça m’étonne qu’ils n’aient pas encore importé : le triple-épaisseur. (Tu me diras, le petit jet des toilettes high-tech peut compenser, mais bon.)

    Bon, je bitch, mais en fait c’est des détails à côté de tous les trucs que j’ai bien aimés là-bas (la bouffe notamment occupe une place conséquente dans mon top ten).

  5. Je ne peux que plussoyer l’article et les commentaires :-)

    Je rajouterai aussi:
    – Les pubs a la tele toutes les 10 min pendant un film, qui font qu’un film d’1h30 dure 2h30.
    – Les fruits qui coutent un rein, quand c’est pas deux plus un mars.
    – Les prix 90% du temps affiches sans les taxes, ainsi que les « frais de table » non indiques dans une certaine majorite d’izakaya.
    – Les frais bancaires en general (ils se font bien plaisir), sans parler du prix de tout ce qui est « communication et internet »

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *