Interview 1

Au sens de l’ONU, l’aire urbaine de Tokyo-Yokohama, proche de la « Grande Aire métropolitaine du Kantō » définie par le Bureau des statistiques japonais, est la plus peuplée du monde. Elle comprend la majeure partie des préfectures ChibaKanagawaSaitama, et quelques parties d’autres préfectures. Elle compte en 2007 35,676 millions d’habitants16 répartis sur un espace bâti continu (le second au monde après celui du Grand New York) de 7 835 km217, soit approxiativement 4 553 hab/km2, et plus du quart de la population totale du Japon (27,9 %) résidant sur un peu plus de 2 % du territoire national.

Enfin, dans un sens statistique plus large, l’aire métropolitaine de Tokyo, en suivant la définition utilisée pour délimiter celle de New York, englobe la quasi-totalité des préfectures de Chiba,Kanagawa et Saitama, mais également des régions environnantes moins urbanisées, soit des parties des préfectures de GunmaTochigi et Ibaraki au nord et de la péninsule d’Izu, dans lapréfecture de Shizuoka, au sud-ouest. Elle compte alors une population estimée en février 2008 à 39,2 millions d’habitants et s’étend sur plus de 16 400 km2. Cette région urbaine a une densité de population d’environ 2 400 hab/km2.

Elle constitue l’hypercentre et la limite est de la Taiheiyō Belt, la mégalopole japonaise qui s’étend sur 1 200 km de Tokyo au nord-est à Fukuoka au sud-ouest, en passant par le triangleOsakaKōbeKyoto (la conurbation Keihanshin) et en suivant toute la côte sud d’Honshū et s’étendant au nord de Kyūshū, et réunit approximativement 83 millions de personnes.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *