Un an au Japon: bilan après six mois

Salut la compagnie.

Tout comme le bilan du mois dernier, on peut résumer ce sixième mois en deux mots: chaleur et festival (encore, je sais).

Faisons le bilan de ce sixième mois:

Boulot

Pas grand chose à signaler, je donne encore des cours d’anglais et de français à droite et à gauche. Le patron d’une école de langue m’a proposé d’enseigner à deux grands-mère qui ont un niveau moyen. J’ai déjà fait un cours avec elles, c’était plutôt galère car elles étaient pas très bavardes. Pour le premier cours je leur avais imprimée un article sur le vin chopé sur internet. Pas super excitant mais mieux que rien. Pour la prochaine fois, le patron m’a demandé de leur préparer des exos à faire chez elles, le truc que je ne fais pas habituellement.

Un lendemain de cuite (anniv’ d’un pote japonais membre du staff de l’hôtel où j’habite), un pote français m’a envoyé un sms pour me demander si j’étais intéressé pour faire un déménagement, payé 5000 Yen. J’étais grave intéressé malgré la gueule de bois ! Donc il me file le contact de son pote qui propose le boulot, je me rend à la gare où on devait se voir, et là il me dit qu’il arrivera dans 20 minutes… puis 10 minutes… puis finalement que c’est repoussé au lendemain car il fait nuit. Et bien le mec est quand même venu à la gare me filer 5000 Yen ! Tout ça pour attendre une heure !

Le lendemain on a fait le déménagement comme convenu, j’étais avec un autre gaijin américain et trois autres japonais. On a fait ça vite et bien, faut dire que l’organisation était niquel: tout bien empaqueté dans des cartons, on a fait la chaîne humaine… bref l’efficacité japonaise ! en plus on a eu droit a plein de boissons et des glaces, et le mec qui emménageait nous a payé le repas du midi. Par contre on en a bavé, il faisait super chaud. Mais bon, 10000 Yen pour glander une heure et bosser de 9h à 12h, ça me va.

Je crois que ce qu’il faut retenir de cette histoire, c’est l’importance d’avoir des contacts français sur place, qui pourront vous filer un coup de main si vous cherchez du taf ou autre.

J’ai aussi discuté avec un canadienne de l’hôtel qui bosse pour une école de langue et qui m’a dit qu’elle distribuait des flyers dans la rue. Son patron recherche du monde pour septembre, faudra que je le contacte. Payé 1000 Yen de l’heure. Ça peut être marrant.

Soirée/Sorties/Festival

Ca a commencé doucement... puis on a fait les jeux à boire et c'était le début de la fin.
Ça a commencé doucement… puis on a fait des jeux à boire et c’était le début de la fin.

Pour en revenir à l’anniv de mon pote japonais dont je parle au dessus, sachez que j’ai fini très très mal !!! J’ai repeins les chiottes de bon matin (désolé) et je sentais mon cerveau bouger dans mon crâne. Le whisky, plus jamais.

Le lendemain on a refait une soirée de départ pour un pote anglais mais on était seulement entre couilles. On a fait un nomihodai (boissons à volonté) d’une heure qui nous a coûté 1000 Yen. J’ai carburé au Calpis-Chuhai, c’est très goûtu ! Et le plus drôle c’est qu’on a fait ça dans un van, posé à l’intérieur du bar.

Fête de la saucisse mais on a bien rigolé.
Fête de la saucisse internationale: un anglais, deux américains, un français, un coréen et un hollandais

J’ai fait plusieurs matsuri (festivals) et hana-bi (feux d’artifice) ce mois-ci:

sws014
Tenjin Matsuri

le Tenjin Matsuri: Un des plus gros événement d’Osaka et blindé de monde. On a juste entrevu les feux d’artifices entre les buildings mais ça vaut surtout le coup pour les bateaux qui naviguent le long de la rivière, avec des gens qui dansent dessus, des flammes, lampes et animations.

sws031
Uji, à coté de Kyoto.

le Uji Matsuri: le feu d’artifice était moyen mais si vous passez par Osaka je vous recommande d’aller à Uji, c’est chouette comme coin.

Yodogawa japon 2013
Les feux d’articifices de Yodogawa. Ça poutrait bien.

Enfin, le best: les feux d’artifice de Yodogowa. C’était encore plus blindé que Tenjin Matsuri. Le feu d’artifice a duré 45 minutes si je me rappelle bien: C’était comme un bouquet final de feu d’artifice normal pendant 45 minutes. Limite chiant au bout d’un moment, mais ça envoyait du pâté.

Je dois en oublié un ou deux mais des Matsuri, il y en a plein au mois d’août. Pas seulement à Kyoto/Osaka, mais dans tout le Japon.

Langue japonaise

J’ai pas vraiment progressé… la loose ! En ce moment je fais un échange anglais/japonais avec une nouvelle japonaise qui bosse à l’hotel. Vu que son anglais est moyen, je lui enseigne pendant 30 min puis elle m’apprend du japonais pendant 30 min.

D’ailleurs c’est elle qui m’aide pour la liste de verbes que je devrais mettre en ligne sous peu. Ça prend du temps car j’essaye de mettre des exemples de phrase avec chaque verbe.

Sinon je me fais toujours des listes de vocabulaires que j’apprends de temps à autre.

Un mot sur le climat au mois d’août

HORRIBLE !

Sérieusement, si vous planifiez un trip au Japon, évitez Juillet/Août comme la peste. Là il fait 33°c dans ma chambre et à l’extérieur c’est pareil (il est minuit passé !). En fait c’est accentué par l’humidité.

Et avec cette chaleur je n’ai aucune volonté, je dors mal, je me réveille en sueur tous les jours, je dois laver mes fringues tout le temps car je transpire comme un porc, je claque tout mon fric dans les distributeurs de boissons (vous comprenez maintenant pourquoi il y en a autant au Japon), j’ai la flemme d’aller faire du sport et de me faire à bouffer, je me rend à mes cours trempé de sueur…

JE DÉTESTE L’ÉTÉ AU JAPON !

J’ai essayé de me fabriquer un climatiseur grâce à un tuto trouvé sur youtube mais ça a été un epic fail. Au moins j’aurais essayé… pour ça il faut un ventilo, une caisse remplie de glace et un grand sac plastique.

Et le reste en vrac…

  • Je sais pas si vous vous rappelez, mais dans mon bilan du cinquième mois je racontais comment j’avais été payé 3000 Yen pour aller au sento et être filmé par une équipe de télévision. Et bien je suis passé à la TV ! pas longtemps mais c’est déjà ça !
  • Je me suis entraîné à Mario Kart pour battre tout le monde en mattant des tuto sur youtube.
  • Je suis allé au ciné voir Pacific Rim: ça tue ! j’ai payé la place 1200 Yen et le film était en anglais. Pendant les bastons avec les monstres j’avais envie de me lever de mon siège et de crier “vas-y, défonces le !” tellement j’étais à fond dedans mais je pense que mes voisins de fauteuil m’aurait pris pour un fou. En tout cas j’ai adoré et ça vaut le coup d’aller le voir au cinéma.
  • Alors que je me rendais en métro à l’école d’anglais au Nord d’Osaka, des sonneries bizarres se sont mises à retentir dans le wagon. Au début je comprenais pas car j’avais mes écouteurs, puis tous les gens ont regardés leurs portables et j’ai pigé que c’était l’alerte tremblement de terre que les japonais reçoivent sur leur téléphone. Puis le métro s’est arrêté pendant cinq minute et est reparti. J’ai flippé comme jamais. Je déteste les tremblements de terre.

Voilà pour ce bilan après six mois au Japon, merci de faire attention à l’orthographe si vous laissez un com’ et à bientôt !

7 commentaires

  1. heyyy salut !! j’habite a kyoto depuis peu, je ne connais pas grand monde encore, si ca te dit on peut se capter ! tchuss !

  2. Salut !
    Je viens d’arriver à Kyôto. J’aurais voulu savoir si tu avais pris un portable ? Parce que vu les prix des forfaits (cartes prépayées ou abonnements) je freine plutôt des 4 fers pour en prendre un… Celà dit, j’ai vu que c’était important si on voulait trouver du travail.
    Est-ce que tu en as pris un toi ? Est-ce indispensable pour tes jobs ? Et si tu en as pris un, peux-tu me dire par quel opérateur tu es passé ? (On m’a conseillé Softbank mais ils n’ont plus de téléphones pour prépayé, donc faut qu’on s’en dégotte un d’occasion pour ça – et AU c’est juste excessivement cher ! Tandis que Docomo, je ne sais pas du tout).
    Merci
    Coraline

    1. Salut

      Tu as quel type de visa ? Car normalement avec un visa touriste tu ne peux que louer un téléphone.

      Si tu as un working holiday visa, je te conseilles Softbank… tout simplement car tout le monde utilise Softbank ici (du moins tous les gens que je connais). Les recharges sont à 3000 ou 5000 Yen dans les magasins Softbank et si tu payes 300 Yen (déduits du crédit) tu as des emails illimités vers les autres téléphone Softbank.

      Pour ce qui est du taf, le fait d’avoir un téléphone aide, bien évidemment. Imagines que tu as rdv pour un cours de français et que tu es à la bourre, ou que ton étudiant est à la bourre, pas moyen de le prévenir. Ou si ton employeur veut te contacter. Enfin j’ai un pote qui n’a pas de tel et qui s’en passe (il donne des cours aussi). A toi de voir donc, mais me concernant c’est nécessaire.

  3. Mwahaha, je te l’avais bien dit, l’été c’est affreux!
    Aller, le plus dur est passé ;)

    Quant au japonais, tu n’as pas l’impression de progresser par palier? Tu as l’impression de stagner un moment et puis tout d’un coup, pouf! tu te rends compte que tu comprends mieux les conversations et que tu as un peu plus de facilité à t’exprimer.

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *