job français japon

Travailler au Japon: mes conseils pour trouver du boulot

A moins d’avoir déjà un travail qui vous attend à l’arrivée, en particulier si vous avez une compétence dans un domaine précis (genre boulanger, pâtissier, etc…) vous devrez chercher un emploi vous-même en arrivant au Japon.

Je vous rassure, contrairement à l’Australie ou tout le monde se barre en working holiday visa, je n’ai jamais rencontré de voyageurs qui soit en grosse galère de boulot au Japon. Par contre, les salaires minimum sont très bas ici (environ 800-900 Yen). Les méthodes qui s’appliquent en France pour chercher du boulot marchent ici aussi.

Bref rien d’exclusif ici, juste un rappel pour y voir plus clair avant de venir au Japon:

1 – Sur internet

Il y a plusieurs sites web qui peuvent vous aider à trouver du travail au Japon, vous en trouverez plusieurs dans la section liens utiles de Japanoob.

Essayez également ceux-ci:

Si vous devez mettre une annonce en ligne pour un taf de prof, faites très attention à la présentation: parlez de vos passions (voyages, ciné…), soyez précis sur vos heures de disponibilités et possibilités de déplacements.

2 – Le bouche à oreille / les contacts

Vous connaissez le pote à un pote qui a un ami qui recherche quelqu’un pour bosser dans son restau ? très bien ! Le bouche à oreille fonctionne bien ici (ça a marché pour moi). L’idéal est de fréquenter les soirées où vous pourrez rencontrer d’autres français et vous faire des contacts.

Plus vous connaîtrez de monde et plus vous aurez de chance de trouver un emploi. Donc, ne snobez pas les français et faites vous des cartes de visites !

3 – Aller poser des CV directement

Dans les restau ou les écoles de langue par exemple, ça peut être un bon moyen de trouver du taf. Faites un CV en anglais et en français.

4 – Dans les magazines

Si vous êtes à Osaka, regardez dans le Kansai Scene (vous pourrez aussi le lire en ligne). Vous le trouverez dans les hôtels/auberges pour gaijin.

D’autres idées ? Des précisions ? Laissez un commentaire.

Quelques conseils
  • Faites attention à votre apparence. Achetez un costard si vous n’en avez pas un, et n’allez pas à un entretien d’embauche avec une coupe de cheveu de hippie.
  • Faites des cartes de visite avec nom, adresse email et numéro de téléphone. Tout le monde a des cartes ici.
  • Les diplômes universitaires: ça peut faire la différence si vous voulez avoir un boulot de prof, car ils veulent en général des bacs +3/+4.
  • Étendez vos recherches ailleurs qu’à prof de français/serveur dans un restau. Il y a plein de boîtes qui recherchent des gaijin pour autre chose que ces métiers là. Pourquoi ne pas être mannequin ? distribuer des flyers ? devenir barman ?
Travailler au Japon: mon expérience

Pour ceux qui ont lu tous mes bilans de working holiday mois après mois vous avez déjà la réponse, pour les autres, j’ai été d’abord serveur dans un restaurant français puis prof de français privé, et enfin prof de français dans deux écoles de français (à temps partiel).

Mon premier boulot, je l’ai trouvé dans la rue deux jours après être arrivé en voyant une affiche qui disait ‘recherche personnel français’ (voir photo au dessus). J’y suis resté trois mois car le patron m’a saoulé et le taf était mal payé. Puis j’ai commencé à donner des cours privés de français. J’ai trouvé la majeure partie de mes étudiants via le site ‘enjoy lesson’, puis j’ai été contacté par les directeurs de deux écoles qui avaient besoin de quelqu’un pour enseigner le français et qui ont trouvé mon adresse email  via enjoy lesson. Voilà comment j’ai fini par bosser dans des écoles de langue.

Entre temps, j’ai aussi aidé à un déménagement (très bien payé) et j’ai eu d’autres idées de boulots que des potes m’ont proposé mais que je n’ai pas fait.

Bref, je dirais que si vous êtes flexible, connaissez les bonnes personnes et avec un poil de chance, vous trouverez du boulot au Japon sans problème.

Merci de laisser un commentaire pour partager votre expérience de recherche de travail au Japon.

3 commentaires

  1. Merci pour cet article.
    J’ai une question (que je pose à tout ceux qui sont allé au japon, vu que j’obtiens une réponse différente à chaque fois): est-ce que le fait de ne pas parler japonais courament est un vrai frein pour trouver un job (non qualifié)?

    1. Salut, non je ne parle pas japonais couramment et j’ai pu trouver du boulot sans problèmes. Mais mieux vaut connaître quelques mots et phrases de base.

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *