Bilan Japon pvt Japanoob

Bilan après un an au Japon en Working Holiday Visa

Ça y est, mon working holiday visa est officiellement terminé. J’ai passé plus d’un an au Japon, et j’y suis encore pour trois mois en visa touristique. Il est temps de faire le bilan de mon année passée au Japon.

Mes objectifs de départ

Mon objectif numéro un était de voir si je serais capable de ‘survivre’ au Japon. J’ai déjà passé plusieurs années à l’étranger en working holiday visa, mais dans des pays anglophones. Le Japon représentait donc un gros challenge pour moi vu que je n’ai que quelques bases en japonais. Pour être honnête je pensais qu’il serait très dur de trouver du travail ici, et que j’aurais beaucoup de difficultés niveau logement, administration etc…

Objectif numéro deux: apprendre le japonais.

Enfin, mon objectif numéro trois: travailler sur mes blogs de voyage et essayer de gagner un peu d’argent grâce à ça.

Boulot et argent

Pour le boulot, j’ai eu du ‘bol’ de trouver en arrivant même si c’était vraiment un travail à l’ambiance et au salaire merdique. Quitter mon travail au restaurant a été une très bonne décision car en une heure de cours de français je gagne autant qu’en trois heures de travail là-bas.

Il faut dire aussi que les salaires minimum à Osaka sont vraiment bas: 800 yen de l’heure… de quoi me payer un repas à Yoshinoya et une glace au 7Eleven du coin. Pas étonnant que les japonais travaillent beaucoup avec des salaires aussi faibles.

Concernant les cours de français: j’ai démarré de zéro. Aucune expérience, formation, rien du tout. J’ai tout appris sur place. Le fait d’avoir été embauché pour donner des cours dans deux écoles différentes m’a bien aidé car ça m’a permis d’apprendre deux-trois trucs et d’être plus organisé.

Pour ceux qui souhaitent donner des cours privés de français (ou d’anglais) au Japon, regardez mes articles sur le sujet, vous y trouverez plein d’infos utiles.

Je me suis fait aussi un peu d’argent grâce à mes blogs de voyage, ce qui faisait parti de mes objectifs de départ donc mission accomplie. Ça m’a bien aidé et à l’avenir je continuerais à bosser sur d’autres blogs. D’ailleurs j’ai mis du temps à pondre cet article car je devais en faire pour Noobvoyage.fr… et peut-être parce que c’est comme un adieu au Japon que je n’ai pas envie de faire !

La vie au Japon

Le Japon a des côtés hyper pratiques et il y a une tonne de trucs qui vont me manquer en France: les conbini, les 100 yen shops, les distributeurs, les restau ouverts toute la nuit… il y a aussi deux points qui vont absolument me manquer en France: la propreté, et la sécurité. Ici on se sent vraiment tranquille, il n’y a personne pour vous embrouiller, vous pouvez rentrer a 2h du mat’ en étant bourré il ne vous arrivera rien. Dans le métro on entend les mouches voler tellement les gens sont tranquilles. Pas de pickpocket, pas de tag ou d’incivilités, pas d’odeur de pisse… le retour va être dur !

Par contre, le truc que je déteste vraiment ici c’est l’été. Une horreur. Mais bon, si vous avez la clim’ chez vous ça peut passer.

J’ai failli oublier: je n’ai jamais autant bu d’alcool qu’au Japon. On ne dirait pas comme ça mais les japonais sont de sacrés fêtards et ils aiment bien boire bière, whisky, etc…

Rencontres

J’ai bien fait de rester en backpacker plusieurs mois car ça m’a permis de rencontrer pas mal de monde et de faire de bonnes soirées. En plus vu que le staff du backpacker était japonais j’ai pu progresser un peu en langue.

J’ai aussi rencontré beaucoup de français très sympas à Osaka. Il y a une grande communauté de français ici, dont certains sont installés depuis longtemps.

En revanche je me suis fait très peu d’amis japonais, peut-être à cause de la barrière de la langue. Cela dit j’ai aussi rencontré beaucoup de japonais qui parlent anglais et français, soit parce qu’ils sont partis en working holiday en Australie ou au Canada, ou parce qu’ils apprennent par passion (même s’ils n’ont jamais mis les pieds ailleurs qu’au Japon).

Enfin, pour les relations avec les japonaises… je n’en dit pas plus. Et de toute façon j’avais dit que je ferais un article dessus, donc je développerais plus tard car vous êtes nombreux à m’avoir posé la question.

Voyages

Durant cette année passée à Osaka je n’ai pas trop bougé dans le Japon, j’ai surtout visité autour d’Osaka et à Kyoto. Je le répète mais Osaka est la base idéale pour explorer le Kansai (Kyoto, Nara, Kobe). Le fait de vivre à Osaka m’a permis de visiter Kyoto plusieurs fois et à différentes saison, et j’ai fait de nombreuse ballades vers Kobe et dans le Kansai.

Langue

Epic fail ! A ce niveau là c’est pas la joie… je suis toujours aussi nul en japonais ! Il faut dire aussi que je n’ai pas fait beaucoup d’effort. La clé c’est d’étudier tous les jours, et de fréquenter des japonais le plus souvent possible. Cela dit je continuerais à apprendre petit à petit.

Questions posées sur Facebook:

Est ce qu’une situation comme celle que tu as expérimenté peut s’envisager à long terme ?

  • Oui, si vous tombez amoureux du Japon, et à condition d’avoir le visa nécessaire pour pouvoir rester ici !

Quelles sont les choses que tu regrettes de ne pas avoir pu faire pendant cette année?

  • Voyager en vélo autour du Japon (ou du moins une partie) et étudier davantage le japonais.

Et maintenant ?

Maintenant, je suis toujours au Japon mais en visa touriste. Fin mai je devrais quitter ce pays. Peut-être que j’irais faire un tour en Asie (Malaisie, Népal…) mais je considère Osaka comme ma deuxième maison. J’y ai des amis, je connais les endroits à visiter, les endroits où manger… je suis triste de devoir partir.

L’avenir du site

Il n’y aura plus de bilans, c’est terminé ! Par contre j’ai encore une flopée d’articles sur Osaka et le Japon à rédiger et à mettre en ligne, mais aussi sur les cours de français au Japon, les trucs à visiter, des bons plans et conseils… une fois que j’aurais fait tout ça, je garderais le site en ligne mais forcément il sera mis-à-jour moins souvent.

Peut-être que je continuerais à poster des liens de vidéos débiles ou des articles amusants sur le Japon, et des interviews de français en working holiday au Japon.

J’espère en tout cas qu’il sera utile à ceux qui souhaitent venir ici en working holiday visa. Vivre un an au Japon aura été une expérience incroyable.

Merci à tous de m’avoir suivi durant cette année.

15 commentaires

  1. Salut !

    Voilà je n’ai jamais commenté sur ton blog mais je me permet aujourd’hui de prendre rapidement la parole.

    Voilà je n’ai pas grand choses à dire, j’apprécie vraiment ton blog et les conseils que tu y donnes, et je réagis à cet article car je ne suis allé en vacances au Japon qu’une fois, mais que j’ai le même ressentis que toi, c’est ma deuxième maison, je le sais, et ce déchirement que j’ai eu à le quitter me reviens droit dans la pomme quand je lis ces quelques lignes, je te souhaite une bonne continuation et j’espère que tu ne fermeras pas ce blog, d’une part il peut être très utile, et d’autre part, tu ne sais pas s tu ne retourneras pas au japon de temps en temps ;)

    À la prochaine !

  2. Merci à toi pour les articles ;)
    Par curiosité, se bourrer la gueule au japon ça coute plus cher ou moins cher qu’en France ?

    1. En France je bois pas trop d’alcool, mais je pense que ça doit être moins cher qu’en France. Ici tu peux faire des nomihodai (boissons à volonté) d’une heure pour 1000 yen.

  3. Ah on l’aura attendu longtemps ce dernier bilan !! ;)
    Content de savoir qu’il y a encore des articles à venir et que tu va le laisser en ligne.

    J’ai une question aussi :

    Comme ton visa n’est plus valide, tu utilises les 3 mois que te donnes ton passeport pour rester sur place c’est ça ? Est ce que tu as du faire une procédure particulière à la mairie, l’ambassade ou l’aéroport ou c’est automatique et tu restes juste comme ça ?

    Merci !

  4. Merci Mathieu pour ce blog, tu vends du rêve! vivement que j’obtienne mon visa pour le Japon! J’ai hâte de voir tes autres articles concernant Osaka! Juste une question : Voila dans mon cas je vais faire un A/R Fr/Australie, courant Noel, pour obtenir le sésame, mais je souhaite aussi terminer mon second visa en Ozz, et enchainer sur le Japon, penses tu que cela pose pb? Encore merci…

    1. Salut et désolé pour la réponse qui vient quinze ans plus tard: une fois que tu as ton visa tu as un an pour l’utiliser. Donc admettons que tu retournes en Australie pour dix-onze mois, après tu fonces au Japon et c’est bon. J’espère que ça répond à ta question ! @+

  5. Ah le dernier bilan, ça doit te faire bizard de l’ecrire ( et un peu deprimant ) en repensant a toute une annee.

    Merci pour tout en tout cas, c’etait un plaisir de lire tes articles.

    Du coup tu as prevu d’autres voyages si ce n’est pas indiscret ? ou rentrer tout simplement.

    1. Salut et merci pour le com’. Oui pour le retour j’ai d’autres voyages de prévu: peut-être Birmanie et Laos, Malaisie… d’ailleurs faut que je me grouille d’acheter un billet d’avion !

  6. Hello Mathieu, sa va ?

    Dis moi, j’ai une question.
    Je sais que l’on peut rester au Japon 3 mois sans visa

    lorsque ton visa vacances travail c’est officiellement terminé, as tu dû quitter le japon pour ensuite y revenir en tant que touriste, ou alors tu es resté au Japon, et tu as compté 3 mois dès la fin de ton PVT ?

    Merci de ton attention et de ta réponse.

    Bonne continuation ;)

    1. Salut, non je suis parti aux Philippines et je suis revenu. Tu ne peux pas rester au Japon après la fin de ton PVT.

      1. Ah ok parce que tu écris ca : « Maintenant, je suis toujours au Japon mais en visa touriste. Fin mai je devrais quitter ce pays. » Donc je comprends pas trop où tu en est moi non plus

  7. Konnichiwa Mathieu, et encore merci pour ce blog bien utile.

    Je suis vers la fin de mon visa et je voudrais savoir si tu avais fais la tax-back? Comme je m’apprete a la faire moi-meme.
    Histoire ce savoir un peu comment ca se passe et tout et tout.

    Merci et bonne continuation! J’espere que le retour en France n’a pas ete trop violent!

    1. Salut et merci pour le com’. Non je n’ai pas fait de tax back. Pas pensé à le faire et vu que je donnais des cours privé payé cash… par contre quand j’étais en Australie j’étais passé par l’agence taxback.com qui s’était occupé de ça pour moi. Au Japon j’ignore comment ça se passe, et même si c’est possible.

      Le retour en France, ça craint. C’est surtout les combini et la bouffe qui me manquent.

      1. Ah ok je me disais bien! Moi jai paye un max d’impot donc j’aimerai en voir la couleur quoi! Je l’avais faite moi meme en Australie, je crois que tu peux passer par ce site ici aussi je verrais, merci!
        Tu as donc fait ton tour du Japon quand tu es revenu en visa touriste?
        Honnetement, je pourrais plus rentrer en France c’est fini lol! Pour les vacances c’est bien :-) ! Bon courage en tout cas!

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *