Un an au Japon: bilan après une semaine

Salut, les gens d’internet

Voilà la suite de cet article.

Bon, ça fait désormais une semaine heure pour heure que je suis arrivé au Japon (le 21 février 2013 pour ceux qui auraient oublié).

hiro005

Aux dernières nouvelles je venais de tomber par hasard sur une annonce pour un travail dans un restaurant français et je devais voir le chef le lendemain avec un CV. Ce que je n’avais pas prévu, c’est que j’allais me prendre une cuite monumentale la veille avec un autre français rencontré dans mon hôtel et avec qui je suis allé faire la tournée des bars.

hiro003On est donc allé dans un pub irlandais ou on devait voir un pote à lui canadien qui reste aussi dans mon auberge, et qui était avec un ami japonais. Chose intéressante, les bars au Japon sont VRAIMENT petits.

Au bout d’une heure les autres décident d’aller dans un autre bar irlandais. Le bar suivant est vide car tout le monde à pris le dernier train et il y reste seulement deux japonais. Le proprio est un irlandais bien sympa qui est à Osaka depuis 12 ans.

Les autres veulent encore aller dans un autre bar, encore un pub irlandais si je me rappelle bien.

A ce moment là j’étais pas encore complètement saoul je précise. Bref dans ce dernier bar le collègue frenchy avec qui je suis venu me paye un verre d’un genre d’absinthe, le truc qui arrache bien la gueule. Je crois d’ailleurs que j’ai jamais rien bu d’aussi balèze.

Après je ne me rappelle plus trop exactement, il y avait deux suédois en vacance qui on payés une tournée générale et j’ai enchaîné bière et shot de jagermeister, le truc que je bois jamais d’habitude. Il y avait aussi un japonais complètement déchiré avec qui j’essayais de parler en jap’, c’était assez drôle.

Finalement on est rentré avec le premier métro, le soleil était en train de se lever. J’ai failli me casser le nez en tombant au moins quinze fois en montant et descendant les escaliers du métro. Baka gaijin !

hiro006
La vue depuis mon lit

Et quand je suis allé à l’entretien avec mon CV à 14h, j’avais une de ces gueule de bois en plus du décalage horaire ! le chef à du me prendre pour un toxico car j’avais les yeux explosés. Il m’a demandé de venir à 17h30 pour un essai, ce qui m’a laissé un peu de temps pour dormir. Il y avait seulement les tables à l’étage de réservées par une dizaine de japonais qui ont picolés comme des trou.

Ça c’est plutôt bien passé, j’étais un peu déglingué et je comprenais pas grand chose de ce qu’on me disait mais ça a été dans l’ensemble car le chef me demande de revenir le surlendemain à 10H. Le lendemain de cette journée d’essai je suis allé acheter un pantalon noir d’occaz à 200 Yen, dans une rue à côté de mon hôtel.

Note à ceux qui viennent en WHV: prenez un pantalon noir avec vous, ça vous évitera de devoir en chercher si vous trouvez un boulot dans la restauration.

Le soir je suis sorti manger avec deux américains dont une végétalienne, le truc bien chiant au possible quand il est tard, que vous avez la dalle et qu’aucun restaurant ne convient car il y a de la viande ou du poisson. Jamais je comprendrais ces gens là… bref.

Ma première journée de boulot “officielle” j’ai bossé de 10h à 16h, les tables en haut étant réservées par un groupe de japonaises entre 35-50 ans.

hiro010
La Tsutenkaku Tower près de mon hotel

A part le fait que j’ai failli me ramasser la tronche plusieurs fois et faire tomber des cafés sur les clientes, ça a été. On était cinq au total pour le boulot: le chef, une autre cuisinière qui doit être sa femme (j’ai pas pensé à demander tiens), deux serveuses qui aidaient aussi en cuisine et moi.

Un mot sur la paye: 790 Yen de l’heure, payée cash. Je sais, c’est vraiment un salaire de miséreux mais le boulot me permet d’apprendre le japonais et c’est pas bien violent non plus comme travail.

Le soir en rentrant à l’hôtel je rencontre un français qui a eu un ami qui travaillait là-bas avant, et qui soit-disant s’est fait exploiter et n’a pas été payé pour ses heures sup. Il me dit aussi que le chef a tendance a péter un câble de temps en temps… Oups ! dans quoi tu t’es lancé mon petit Mat ?!? J’ai aussi eu le même son de cloche sur un forum internet. Il me conseille aussi de chercher un boulot dans un bar ou de prof d’anglais, ce que j’ai commencé à faire.

Pour terminer le bilan de cette première semaine, voilà en speed ce qui s’est passé:

  • Je me suis cassé le dos: voilà à quoi ça mène de dormir par terre
  • Un kiwi (comprenez Néo-Zélandais) qui reste à mon hôtel m’a montré un parc ou aller faire des tractions. Ça ne remplace pas une salle de sport mais ça fera l’affaire en attendant.
  • Je suis allé faire inscrire mon adresse au dos de ma Residence Card (cliquez-ici pour lire le compte-rendu, c’était épique).
  • J’ai échangé des euros avec une française bien sympa (big up si tu me lis).
  • Les céréales genre corn flakes coûtent cher ici !
  • Le quartier où j’habite me fait penser à Shenmue, un vieux jeu vidéo sur Dreamcast qui se passe au Japon. Que des vieux, des chats et des distributeurs de boissons.
  • Je continue à voir des trucs bizarres tous les jours. Heureusement que j’ai tout le temps mon appareil photo avec moi.
  • Faut vraiment que je trouve comment et quoi cuisiner dans mon auberge car je commence à en avoir marre des bento pas chers du Tamade (le supermarché local).
  • Je suis allé au boulot hier mais aucun client et le chef m’a fait laver les vitres et les poussières plusieurs fois… en effet ça commence à devenir bizarre.
  • Je continue de bosser sur mon blog Noobvoyage et d’écrire des articles pour Japanoob.

Rendez-vous dans trois semaines pour faire le bilan un mois après mon arrivée au Japon !

hiro001
Un dinosaure habillé en docteur qui tiens un crâne. Normal.
hiro008
Des bouteilles remplies d’eau posées le long d’un mur sur 15 mètres. Normal.
hiro004
Le gros bonhomme musclé posé dans une galerie marchande. Normal.