Un an en visa working holiday au Japon: premières impressions

Enfin à Osaka !

Le billet aller-simple Paris-Osaka m’a coûté 474€, acheté un mois avant de partir sur Opodo.fr via le comparateur Kayak.fr.

welcome kansai

Je suis parti depuis Paris pour le Qatar (durée: 5:30), puis transfert au Qatar où j’ai seulement attendu 45 minutes. Pour le vol Qatar-Osaka le vol a duré 8:30 environ.

qatar airwaysLes deux vols ont étés faits avec Qatar Airways, le personnel à bord est très serviable et les plateau repas sont bons. Je recommande.

L’avion s’est posé à 16:10 à Osaka mais le temps de passer la douane, obtenir la Resident Card qui s’imprimait mal dans leur satané machine et acheter un téléphone portable, je suis parti de l’aéroport à 18:30 puis j’ai mis environ 40 minutes en train pour aller jusqu’à Shinimamiya, je me suis perdu en chemin et je me suis retrouvé dans une rue avec pleins de clodos. J’ai du demander ma route à plusieurs reprises et même à la police qui circulait en bicyclette. Tout ça car j’avais pris la mauvaise sortie à la gare…

toyoA l’hotel où j’ai réservé pour un mois, une amie japonaise que je connais depuis mon séjour en Australie m’attendait. On est allé manger dans un restau de brochettes où j’ai pu goûté de l’estomac de bœuf. Enfin je crois que c’était de l’estomac (j’en mangerais pas tous les jours ça c’est sûr). Après ça je suis rentré à l’hôtel où j’ai tapé la discute avec un australien, une espagnole, une turque et deux autre français. Bonne ambiance dans cet auberge en tout cas.

Au fait, j’ai oublié de préciser que ce n’est pas la première fois que je viens dans ce quartier car j’y suis resté trois jours quand j’étais au Japon il y a deux ans. La même rue d’ailleurs, juste un hôtel différent.

La chambre dans mon hotel est située au cinquième étage, il y fait un froid de canard (pas de chauffage) et la douche est au rez-de-chaussée. Pas de chiotte high-tech japonais, c’est à l’ancienne !

Le lendemain de mon arrivée, en allant me balader pour acheter un adaptateur pour prise électrique je suis passé devant un restaurant français où il y avait ça:

taf restau

J’ai donc poussé la porte du restau pour voir de quoi il en retournait, et j’ai discuté avec le chef, un japonais qui parle français. Je dois le revoir demain avec un CV (japonais ou français ? il ne m’a pas précisé). Il ne m’a d’ailleurs pas expliqué quel genre de boulot c’est, et vu que je ne suis pas vraiment désespéré pour le travail je vais y aller plus par curiosité. Je n’avais pas prévu de travailler dans un restaurant mais on verra bien.

Pour mes impressions sur le Japon, vu que ce n’est pas la première fois que j’y vais je suis un peu « habitué » à toutes les bizarreries mais voilà ce que j’ai remarqué lors de cette première journée à Osaka, en vrac (avec quelques infos utiles):

  • Les gens conduisent comme des tarés à vélo, ils passent à 20 cm des voitures, pas de casques et ils roulent sur les trottoirs.
  • Le nombre de restaurants/snacks et de magasins me fait halluciner. Bon je sais, je suis un gars de la campagne à la base mais quand même, il y en a beaucoup je trouve. Les japonais aiment le shopping, ça c’est sûr.
  • Dans le quartier autour de mon hotel, j’ai l’impression que la moyenne d’âge est de 70 ans et il y a beaucoup de clodo.
  • Pour ceux qui viennent au Japon pour la première fois, je vous conseille d’aller dans un supermarché, c’est vraiment une expérience à part très surprenante la première fois. Beaucoup de poissons, bento, plats préparés en tout genre, thé vert et autres produits non-identifiés.
  • Les corbeaux font un bruit bizarre le matin, et il y a beaucoup de chats errants qui se fightent dans la rue.
  • Le téléphone portable que j’ai acheté n’est pas ergonomique, je galère trop pour écrire des message.
  • Le train est quand même vachement propre et en bon état comparé à ceux de Paris…
  • Ça caille en février à Osaka. 7°c aujourd’hui (22 février 2013) mais j’ai l’impression qu’il fait -10°c. Peut-être à cause de l’humidité ?
  • Le décalage horaire se fait sentir quand on vient au Japon… je pense qu’il va me falloir deux/trois jours pour m’en remettre.
  • Un adaptateur pour prise française m’a coûté 324 Yen à Denden Town, le quartier de l’électronique à Osaka.
  • Mon japonais est pas si mal pour quelqu’un qui à appris seul et sans trop forcer, j’arrive à communiquer avec les gens et à faire des blagues, même si le niveau ne vole pas bien haut (de mes blagues et de mon japonais). Dans la rue j’essaye de parler autant que possible aux gens, je pose des questions, demande ce qu’ils font etc… c’est le seul moyen pour s’améliorer de toute façon, faut pas être timide. J’essaye aussi de parler en japonais avec le staff de l’hôtel.
  • Un des français avec qui j’ai discuté hier soir en arrivant m’a dit qu’il en avait rencontré un qui ne faisait que du woofing, genre deux mois dans une ferme, puis deux mois dans une autre… le bon plan pour voyager au Japon sans dépenser d’argent.

Je ferais un bilan dans une semaine pour raconter comment ça c’est passé pour le boulot et le reste, puis après cela je ferais un article tous les mois pour faire le point.

Pour plus de précision sur la Resident Card ainsi que les téléphones portables au Japon, voir les articles qui y sont dédiés. Je suis bien content d’avoir géré ça dès le premier jour, c’est très facile en fait. Maintenant il me reste à ouvrir un compte en banque et aller faire enregistrer mon adresse sur ma Resident Card (j’ai 14 jours pour le faire).

Voilà pour ce premier jour au Japon.

mat jap

Tags: premier jour japon, impressions osaka, impressions japon, prendre l’avion pour le japon, japon working holiday visa, conseils billet avion japon pas cher,

17 commentaires

  1. Salut Matt.. voilà bien près de deux heures que je parcours tout tes blogs qui sont en soi, très enrichissant!
    J’ai fait un whv en australie d’un an et ai passé 3 mois sur taiwan.
    Le japon me branche beaucoup et je viens de voir qu’il cherche du personnel dans un restaurant. Je suis cuisinier, penses-tu que ce soit easy de trouver un job dans ce domaine?

    Enfin, ton trip est superbe! vraiment cool! t’as fais plein de choses et je trouve super le fait que tu aies fais des blogs pour partager! Merci à toi !

    1. Salut ! Taiwan c’est cool, j’y suis aussi allé durant un mois. Si tu es cuisinier je pense que tu peux trouver du taf dans un restau français, mais « facilement » c’est pas sur à 100%. Tu peux toujours faire une demande de visa WH, venir au Japon et chercher sur place. Par contre je te conseille d’apprendre un minimum de japonais avant de venir.

      Merci pour ton commentaire et n’hésites pas à me contacter si tu as d’autres questions.

  2. Bbbbbbonjooouuur!
    Ca vient du coeur. Je dois dire que je suis ravie d’être allée chercher des blogs francais sur le working holiday maintenant alors que je me disais qu’il ne devait y avoir rien d’intéressant, mais ton blog est exactement le genre de blog que je recherche toujours. Et en PLUS tu est à Osaka, ce bon vieux Osaka que j’aime tant.

    Je suis actuellement en WHV à Tokyo, depuis le 19 Janvier, en me disant qu’il serait plus facile de trouver du travail ici et d’ensuite, quand je saurais parler assez bien le japonais, bouger sur Osaka. Et c’est là que tu me prouves qu’on peut y aller direct et avoir du bol pas possible et de trouver du travail en un rien de temps! XD Bon je me plaint pas, j’ai eu assez de chance aussi de mon côté, même si ce n’est pas un travail fixe.

    Mais je vais continuer à te suivre. Tu penses rester sur Osaka ou tu vas bouger pas mal?

    Yosha!

    Angela deshita~

    1. Salut

      Merci pour ton com’. Pour le boulot je ne sais pas si c’est du bol car j’ai rencontré d’autres personnes qui ont travaillées dans le même restau et ça c’est mal passé. Pour le moment mon patron est cool mais le taf prend une tournure bizarre, je détaillerais tout ça dans mon bilan du mois.

      Je suis aussi tombé sur une annonce sur Kansai Free ads pour des cours d’anglais/français et j’ai un entretien vendredi. On verra.

      Je dois dire que j’étais stressé par ce Working Holiday au Japon, bien plus que pour l’Australie et la NZ mais en fait ça se passe plutôt bien pour l’instant. Le fait de parler anglais et d’avoir des bases de japonais aide énormément, ainsi que de rester dans une guetshouse/backpacker car ça m’a permis de rencontrer des personnes qui m’ont aidé pour m’y retrouver au début (bon plans, conseils, la residence card etc…).

      Sinon je pense rester sur Osaka un an, comme c’était mon plan de départ, ou peut-être que je ferais du woofing vers la fin de mon visa ou si j’ai assez d’argent partir à Okinawa… bref plusieurs possibilités.

      Concernant ce blog je vais essayer de le rendre le plus complet possible sur le thème du Working Holiday Visa, donc si tu as des suggestions ou remarques, n’hésites pas à me les dire stp.

      Encore merci pour ton message et bonne chance à Tokyo.

  3. Salut !

    Je vais moi aussi partir au Japon en VWH à partir de septembre, sur Kyôto !
    Ton blog est super et je vais le suivre avec grand intérêt.
    Tu as eu une sacrée chance de trouver ce boulot ! On m’a dit que ce n’était pas dur de trouver, mais c’est un peu ce qui me fait angoisser celà-dit, une fois arrivée là-bas.
    Tu as préparé ton CV avant de partir, en japonais ? Et comment cela se passe-t-il, ils t’embauchent pour un certain temps ?
    En tout cas, si tu as des conseils, des trucs, n’hésites pas à les poster ! Et surtout, éclates-toi ! (Ôsaka… C’est une ville d’enfer !)

    1. Pareil j’ai un peu angoissé avant de partir mais c’est passé comme une lettre à la poste. Faut dire aussi que ce n’est pas la première fois que je fais un working holiday visa et je suis déjà allé au Japon deux fois.

      Pour mon CV: non je ne l’ai pas fait en Japonais, seulement en anglais et français. J’ai pu l’imprimer à la réception de mon hotel.
      Pour la durée d’embauche, je ne lui ai pas posé la question mais je pense que je pourrais rester un an à bosser au même endroit (si ça ne me gave pas avant). Pour l’instant ça va mais si le boulot me saoule trop j’arrêterais, j’ai un entretien pour un boulot de prof vendredi. Et j’ai jamais été prof.

      Je posterais d’autres articles « pratiques » bientôt. De même, si tu as des questions sur le Japon ou conseils pour améliorer le blog n’hésites pas à m’écrire.

      Merci pour ton com’.

  4. Tout d’abord merci à toi pour ton site super et je suivrais avec intérêts la suite de tes aventures.

    De plus, je trouve que ton site fait un condensé bien plus clair de tout ce que j’ai pu voir sur internet (normalement je trouve ça un peu foullis mais j’aime la façon dont tu présente la chose) . De plus, agréable pour ceux qui sont novice en la matière et découvre le Japon.

    Moi également je vais me lancé dans l’aventure WH au Japon au mois de septembre. J’ai déjà mon visa, mais voilà j’ai une question qui me turlupine et visiblement tu devrais pouvoir me répondre là ou d’autre ne m’ont pas répondu :
    Il semblerait qu’en cas de possession d’un billet seulement aller(sous entendu sans retour) il se peut que l’on ait besoin de faire un petit détour dans les bureaux des douanes afin de bien prouver que l’on possède assez d’argent et/ou une assurance. Ainsi l’entrée au Japon pourrait nous être refusée si l’on ne possède pas de billet retour (bien que personne n’en a jamais fait état).

    Alors ma question est la suivante : il semblerait que tu n’es pris qu’un billet aller (à ce que j’ai lu dans ton article) ,a tu eu quelconque soucis à l’arrivé au douanes japonais avec simplement en ta possession un billet aller ?

    Car en ce moment la question ce pose pour mon cas de savoir si je prends un billet(un pour aller et dans 6 mois un pour le retour) ou alors si je prends un billet modifiable (qui je trouve reviens à plus cher)

    Merci encore pour ton site et bonne chance pour le reste de ton WH.

    P.S: désolé si ma question a pu paraître bête puisque tu es toujours au Japon ^^ mais dit la citation : « Il vaut mieux poser une question et avoir l’air bête 5 minutes,
    que de ne pas la poser et être bête toute sa vie »

    1. Salut et merci pour ton message.
      Pas besoin d’avoir un billet aller-retour, un aller simple suffit MAIS à condition d’avoir assez d’argent pour pouvoir payer un billet de retour au cas-où (d’où le justificatif financier requis lors de la demande de WHV Japon).
      J’ai pris juste un aller simple et personne n’a vérifié si j’avais un billet de retour… prendre un aller-retour pour le Japon je trouve ça dommage, vu qu’il y a un paquet de pays à visiter entre la France et le Japon (Philippines, Thaïlande, Corée du Sud, Chine…). Je préfère être flexible pour mon voyage et ne pas avoir a rentré obligatoirement au bout d’un an.

      N’hésites pas si tu as d’autres questions !

      1. Salut !
        Merci beaucoup pour ta réponse hâtive et désolé ma réponse tardive.
        C’est bien ce qu’il me semblait, encore merci d’avoir éclairé ma lanterne.
        Je te souhaite une bonne continuation dans ton année au Japon et je continuerais à suivre assidûment tes nouveaux articles .
        Peut être aurons nous la chance de nous croiser au Japon.
        Merci encore à toi.
        P.S: je ne sais pas si tu y es déjà aller mais si tu compte faire l’ascension du Mont Fuji alors dans ce cas je te conseille d’y aller cette été car à partir de l’été prochain, la montée devrait être payante et pas des moindres puisque qu’ils annoncent un minimum d’environ 70 € ( 10000¥)

        1. Je suis pas super intéressé par l’ascension du mont Fuji (même si ça doit valoir le coup), mais merci pour l’info, ça pourra servir à d’autres.
          @+ au Japon peut-être ou ailleurs.

  5. Bonjour,
    Je ne savais pas trop où poster ><
    Déjà je trouve que l'idée de détailler tout ton parcours est super et c'est enrichissant pour les autres.
    J'ai plusieurs questions qui me travaille, je voudrais savoir :
    -premièrement si le N3 en japonais suffirais pour vivre au japon sachant que je suis nul en anglais ^^"
    -deuxièmement, j'ai entendu dire que pour trouver du travail au japon il faut déjà avoir de l'expérience et tout et un bac +3 minimum je voudrais savoir si c'est vrai ou si avec un bac +2 et 2 à 3ans de travail dans un domaine suffirait pour trouvé du travail au japon.
    -troisièmement, tu peux bosser directement o.O ? pas besoin de faire genre je ne sais pas, une formation ou un truc du genre ?
    -quatrièmement, tu dis que tu as trouvé un travail dans un restaurant et qu'on te proposais aussi de faire prof quelque chose comme ça, donc finalement cela ne sert à rien de viser quelque chose de précis, tu peux donc facilement trouver dans un autre domaine qui n' a aucun rapport ?
    et euh dernière question qui n'a aucun rapport hein mais euh c'est quoi la différence entre un visa de travail et le visa working holiday ? quel est le mieux si on veut rester vivre au japon ?

    Voilà j'espère ne pas avoir trop déranger avec toute mes questions ^^"
    Bonne fin d'année à vous.

    Cordialement : rirorose

    1. Salut, comme d’hab je répond encore 15 ans plus tard…
      Question 1: Je ne sais pas ce qu’est le N3 en japonais. C’est le niveau 3 ? L’important c’est d’avoir de connaître les trucs basiques.
      Question 2: Ca dépend de quel boulot tu veux faire, pas besoin d’expérience pour être prof de français privé ou serveur en restau (même si ça aide)
      Question 3: Pareil, ça dépend de ton expérience et du taf. Si tu commences dans un restau il faudra apprendre quelques trucs comme préparer les cafés, mettre les couverts etc… comme n’importe quel boulot, tu as quelques jours de ‘training’ quand tu débutes.
      Question 4: Exact.
      Question 5: Si tu veux rester vivre au Japon le mieux c’est bien sur un visa de travail que te files la boîte chez qui tu bosses. Avec le WHV tu es limité à un an seulement, sauf si ta boite décide de te garder et t’aide à obtenir un visa de travail (check ce lien sur le WHV)

      Bonne année à toi et bonne chance au Japon.

  6. Bonjour :)

    Voir vos commentaires me rassure énormément :)
    Ça me conforte vraiment dans mon idée de partir.

    Néanmoins j’aurais une question a vous poser concernant le « programme  » a délivrer lors du dépôt de dossier car je souhaitais trouver un petit boulot une fois sur place.
    J’ ai lu sur un autre site quelqu’un qui avait tout anticiper et ce n’ai pas du tout mon cas.
    Juste je connais une famille Japonaise qui vas m’heberger un temps mais je ne souhaite pas etre un poids…

    Est ce pénalisant si je n’ai pas vraiment de « programme  » pour le travail?

    Merci :)

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *