Travailler au Japon français

Travailler au Japon sans parler japonais: que faire comme boulot ?

Voici quelques idées de boulots qui ne nécessite pas forcément de parler couramment japonais, mais vous devrez au moins connaître quelques mots ou phrases basiques, ou alors parler en anglais. Si vous pensez trouver du taf au Japon si vous ne parlez ni l’un ni l’autre (à un niveau basique!) alors bonne chance pour survivre ici !

1 – Serveur dans un restaurant

Vous devrez accueillir les clients en japonais (irashaimaseee !) et connaître au moins quelques mots de japonais ou les apprendre sur place. La paye est pas terrible et à moins de bosser dans un super restau ne vous attendez pas à recevoir un pourboire.

Ça reste la solution la plus simple pour trouver du taf car il y a beaucoup de restaurants français, italien, etc… qui cherchent des gaijins car ça fait plus présentable.

2 – Barman

Légalement c’est interdit de bosser dans les bars avec un working holiday visa mais… regardez, un ramen !!!

Il vous faudra maîtriser l’anglais et vous pourrez parfois être formé sur place. Horaires merdiques mais vous pourrez boire à l’oeil et rencontrer du monde.

3 – Prof de français/tuteur

Vous devrez au moins connaître quelques bases de japonais et d’anglais. Si vous suivez les conseils que j’ai mis sur Japanoob.fr (cliquez-ici) vous gagnerez du temps pour vous organiser, et préparer vos leçons. Espérez toucher entre 2500 et 3000 yen de l’heure auquel il faut déduire le coût du transport et de la boisson si vous donnez un cours dans un café.

4 – Bosser dans les stations de ski

Énormément d’australiens viennent au Japon pour y faire du ski, surtout vers Niseko à Hokkaido. Vous devrez parlez anglais et c’est seulement pour la saison de décembre à mars, mais ils embauchent pas mal de monde. J’ai rencontré un couple de français qui a bossé dans les stations de ski donc pourquoi ne pas tenter votre chance !

5 – Distribuer des flyers

Vous devrez distribuer des flyers dans la rue pour des écoles de langues, restau, etc… j’ai rencontré une canadienne qui le faisait, payé 1000 Yen de l’heure. Pas vraiment besoin de savoir parler japonais pour faire ça. On trouve parfois des annonces pour ce genre de boulot dans les magasines de gaijin ou sur le net.

6 – Testeur de jeux vidéos

Testeur est un bien grand mot… vous devrez jouer toute la journée pour trouver des bugs dans les jeux. Au moins vous pourrez tester les dernières nouveautés !

7 – Mannequin

Si vous êtes beau/belle gosse, pourquoi ne pas essayer d’être mannequin ? pas besoin de ressembler à Brad Pitt non plus. Malheureusement je ne connais pas d’agences à Osaka mais en fouinant bien vous pourrez en trouver vers Tokyo.

8 – Bosser dans un hôtel

Les hôtels backpacker (auberges de jeunesses) emploient souvent des gaijins pour bosser à la réception ou faire le ménage, en échange d’un salaire ou alors de nuits gratuites. J’en ai déjà rencontré plusieurs qui faisaient ça.

9 – Le Woofing

Ok vous n’êtes pas payé mais au moins vous avez un toit et à manger… plutôt pas mal non ?

10 – Et tout le reste

Là il faudra déjà connaître du monde sur place et avoir un réseau de connaissances qui pourront vous pistonner pour du boulot: construction, peinture, déménagement…

Si vous jouez d’un instrument n’espérez pas faire fortune ici car les japonais ne lâchent pas facilement de l’argent pour les troubadours du dimanche !

Enfin il y a tout ce qui est business d’import-export, revente de produits d’occaz en France… à vous de faire votre propre business.

Voilà, ce sont quelques pistes qui pourront vous aider à trouver du boulot au Japon j’espère. Merci de laisser un commentaire si vous avez d’autres idées de boulots ou pour partager votre expérience du travail au Japon !

10 commentaires

  1. Super article ! Est ce que t’as le nom de certaines auberges sur Osaka ou il est possible de travailler contre le loyer ?

    Parce que sur les sites internet, c’est rarement écrit qu’on peut bosser ou pas.

    1. Je confirme, il est aussi possible de faire ce genre de taf et ça paye bien parait-il. Les japonais ont juste besoin d’un gaijin pour faire le curé pendant leur mariage. Merci pour l’annonce.

  2. Ah content de voir que tu continues a alimenter ton blog !

    Tu parles de “Testeur de jeux vidéos” tu aurais d’autres informations a ce propos ?

  3. Hello,
    Pour être prof de français, mise à part le fait qu’il faut bien connaitre sa grammaire orthographe etc … est ce qu’il faut avoir un diplôme ?

    1. Bonjour !

      Evidement, un diplôme est nécessaire.
      Il ne suffit pas de connaître sa langue mais de possèder des compétences pédagogiques de manière à l’enseigner. Sans diplôme, tu seras limitée aux cours particuliers ou tu travailleras au sein d’écoles privées avec une faible rémunération, sans garantie (puisque tu es payée à la leçon) et donc dans l’impossibilité de faire carrière.

  4. Tiens j’y pense en reregardant l’image de ton article : samanddave recrute ? J’ai fait un tour sur leur site et ils font des soirées HipHop c’est ça ? Tu as trouvé leur offre où ?

    1. C’était sur le mur dans les toilettes si je me rappelle bien ! Ou sinon à l’intérieur de la boîte. Faut aller leur demander mais normalement t’as pas le droit de tafer dans les boîtes quand tu as un PVT… mais y’a moyen de s’arranger.

  5. Bonjour, je suis nouveau sur le blog et je te félicite pour tout le travail que tu effectue dessus.
    J’aurais une question par rapport à la dernière ligne “Enfin il y a tout ce qui est business d’import-export, revente de produits d’occaz en France… à vous de faire votre propre business.”.
    Au Japon dans quelles mesures le fait de faire de l’export de produits japonais d’occasion vers la France est-il légal quand ce n’est pas dans le cadre d’une entreprise.
    Et qu’en est-il des produits neufs ?
    Je pose cette question car je pars bientôt en PVT pour le Japon et j’aurais aimé faire un peu d’export depuis la bas.

  6. Encore un article bien interessant !
    J ai des amis en Nouvelle _Caledonie, en tribu avec des tonnes de fruits… penses tu que ce soit possible d’importer genre des mangues, lichis, bananes… au Japon. Possible sans doute mais vu le prix et la qualite exeptionnelle des produits ainsi que leur incroyable uniformite, aurais des chances de vendre les miens qui seront des produits du “terroir” (je veux dire de bons produits mais pas des clones identiquement parfaits…)

    merci

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *