Catégorie : Voyager au Japon

Denden Town à Osaka: le quartier des gamer, geek et otakus

Denden Town est un de mes quartier préféré à Osaka. C’est l’équivalent de Akihabara, le quartier de l’électronique où tout otaku qui se respecte doit aller lors d’un voyage à Tokyo.

Comme à Akihabara, on y trouve des magasins de matériel électronique, de jeux vidéos, de mangas, mais aussi des magasins de figurines (robots japonais, personnages de films genre Terminator, Aliens etc…).

On y trouve aussi des magasins un peu voire même très bizarres: des sex-shops ‘normaux’ mais aussi leur équivalent en anime, remplis de DVD et mangas Hentai (porno).

Il y a aussi des maids cafés, où vous pouvez être servi par une japonaise habillée en soubrette. J’en croise souvent qui distribuent des flyers dans la rue. Je n’ai jamais mis les pieds dans un maid café, donc si vous y êtes déjà allé je veux bien que vous me racontiez votre expérience dans les commentaires. Ça vaut le coup ou pas ?

Parmi mes magasins préferé il y a ceux de retro-gaming, qui sont de véritables musées pour gamer. J’avais déjà fait un article photo sur le magasin de retro-gaming Super Potato qui est sympa à découvrir.




Comment y aller ?

Denden Town se trouve dans le quartier de Nipponbashi, au Sud d’Osaka (entre Shinsekai et Nanba).

En Métro: prenez la Sakaisuji Line et sortez à Ebisucho Station (Exit 1B North A) ou à Nipponbashi Station.

Avec la JR: Sortez à JR Nanba

Voir Nipponbashi sur Google map

 

Denden town Osaka Japon (11)
Il y a du monde le week-end

Denden town Osaka Japon (19)

Denden town Osaka Japon (29)

Denden town Osaka Japon (36)
Un maid café
Denden town Osaka Japon (48)
Une maid qui distribue des flyers
Denden town Osaka Japon (55)
Il y a même un kebab
Denden town Osaka Japon (65)
Ça mate, ça mate…
Denden town Osaka Japon (75)
Le masque flippant
Denden town Osaka Japon (80)
Les maids se laissent prendre en photo si vous demandez leur permission (on m’a dit qu’elles refusent à Akihabara)
Denden town Osaka Japon (113)
J’ai croisé ce mec plusieurs fois déjà, déguisé différemment à chaque fois
Denden town Osaka Japon (117)
Les maids font aussi des spectacle de danse/chants
Denden town Osaka Japon (86)
Des game boy dans un magasin de retro gaming
Denden town Osaka Japon (99)
Des stocks de consoles empilées dans un magasin de retro gaming
Denden town Osaka Japon (119)
J’ai traversé ce quartier une bonne centaine de fois ! (parfois dans un sale état…)
Denden town Osaka Japon (108)
Encore des maids
Denden town Osaka Japon (106)
Maids à roulettes !

La cascade de Minoo Park près d’Osaka

Si vous en avez marre de la ville et que vous cherchez un endroit où vous ressourcez en pleine nature pas très loin d’Osaka, je vous recommande d’aller à Minoo Park.

Le parc est facile d’accès depuis la gare, et il faut environ 30 minutes pour s’y rendre depuis Osaka. Il consiste en un chemin qui traverse une forêt et qui mène à une cascade de 30 mètres de haut.

Comptez environ une heure allez-retour depuis l’entrée du parc. Vous verrez de nombreux stand de nourriture sur le chemin, en particulier ceux qui vendent de la nourriture ainsi que des feuilles frites dans de l’huile (100 Yen le petit sachet). C’est croquant et sucré… en général ce sont des grand-mères qui les font cuire et les vendent. Vous verrez aussi de nombreux stand qui vendent des kakis.

Minoo Park Japon Osaka

Quand y aller ?

Minoo park est un endroit très populaire en automne pour y voir les arbres changer de couleur. Je vous recommande d’y aller entre mi-novembre et fin novembre pour voir les plus belles couleurs. Ce n’est pas non plus un endroit immanquable lors d’un voyage au Japon, mais c’est très sympa à visiter en semaine (évitez les week-end !).

Des panneaux signalent la présence de singe mais je n’en ai vu aucun…

Comment y aller ?

Minoo Park est facilement accessible en train depuis Osaka Station à Umeda.

Durée du trajet: Il faut environ 30 minutes depuis Osaka Station, via la Hankyu Line.

Attention, il y a un changement à Ishibashi Station.

Prix: 260 Yen.

Plus d’infos sur Hyperdia.com

Setsubun: la fête du lancer de haricots

Le 3 février au Japon, c’est le Setsubun: il s’agit d’une fête nationale célébrée chaque année pour l’arrivée du printemps.

Qu’est-ce que ça signifie, Setsubun ?

A l’origine, le Setsubun est un fête chinoise qui est arrivée au Japon au VIIIème siècle. Les Setsubun sont les nœuds qui séparent chaque section d’une tige de bambou. Chaque section symbolise une saison, donc le Setsubun représente le moment charnière entre chaque saison.

Autrefois on fêtait quatre Setsubun mais actuellement seule celle du printemps est encore célébrée.




Comment fête t-on le Setsubun ?

Le rituel de Setsubun le plus connue est le mame-maki ou ‘lancer de haricots’, qui consiste à lancer des graines de haricots par les fenêtres des maisons en criants ‘Oni wa soto ! Fuku wa uchi !’, ce qui veut dire ‘Dehors les démons ! Dedans le bonheur !’

Le but est de faire fuir le malheur incarné par les oni (‘démons’) qui veulent envahir les maisons lors de la nouvelle année, et pour attirer la chance chez soi.

Mais le Setsubun est aussi fêté dans certains temples où des prêtres ainsi que parfois des célébrités (des acteurs de drama, geishas, sumos, chanteurs…) jettent des haricots sur la foule, ainsi que des bonbons, des enveloppes avec de l’argent mais aussi des haricots enveloppées de feuilles d’or ou d’argent. Il y a aussi des danses et chants. Les plus gros événements sont diffusés à la télévision, où vous verrez les gens tendre des sacs plastique pour recolter le maximum de haricots et de cadeaux jetés.

Certains se déguisent en démons pour faire peur aux enfants qui leurs jettent des haricots pour les faire fuir. Des masques pour enfants sont aussi vendus en magasins avec des sachets de haricots.

Enfin, après le rituel du jet de haricot, chacun doit manger le même nombre de haricots que son âge pour être en bonne santé an long de l’année.

japon setsubun
Oni portant un ehomaki à Family Mart

Une autre tradition du Setsubun consiste à manger des gros maki (appelé ehomaki) en silence et d’un seul coup. Cette tradition là est particulière au Kansai et a démarré à Osaka mais se répand de plus en plus dans le Japon.

Photos: Super potato, le magasin de retro gaming à voir à Osaka

J’adore les jeux vidéos depuis que je suis gosse, et Den Den Town est un de mes quartier préféré à Osaka. C’est un peu l’équivalent de Akihabara à Tokyo, avec des maid café, magasins de mangas, anime et jeux vidéo.

Aujourd’hui je vais vous parler d’un magasin en particulier: Super Potato.

C’est un magasin de retro-gaming, c’est-à-dire qu’ils y vendent des anciennes consoles et jeux vidéos: Nes, Super Nes, Megadrive, Game boy, Neo Geo, Playstation, Saturn… mais on y trouve aussi des machines un peu plus récentes genre Gamecube et Dreamcast ainsi que leurs jeux et accessoires.

Toutefois, Super Potato ressemble davantage à un musée du jeu vidéo qu’à un magasin

Donc si vous êtes un fan de jeux vidéos comme moi, vous devez aller y jeter un oeil.

Voici l’adresse sur Google Map (lien)

Si vous recherchez un jeu en particulier, je vous recommande aussi d’aller dans les magasins d’occasion Book-Off car les prix sont un peu chers à Super Potato, mais vous trouverez sans aucun doute le jeu qu’il vous faut.

Il y a aussi un autre magasin de retro gaming sympa qui s’appelle Game Tanteidan et qui mérite aussi le coup d’oeil, mais il est plus au Sud (voir sur Google Map) :

Game tanteidan retro gaming osaka

Comment y aller:

  • Prenez le métro et allez jusqu’à Nipponbashi Station
  • Avec la JR: sortez à Nanba Station
  • Avec la JR Loop Line => Sortez à Shinimamiya, prenez la Exit East et remontez au Nord le long de la rue. Il y a environ 5-10 minutes de marche pour arriver à ‘l’entrée’ de Denden Town, après le Yoshinoya qui se trouve du coté gauche de la rue (d’ailleurs en face il y a un super restau indien !)

Quelques photos prises à Super Potato:

denretro01
L’entrée, gardée par Mario
den den town osaka japon (5)
Des jeux en veux-tu en voilà
Un mur entier de jeux gameboy.
Un mur entier de jeux gameboy.
den den town osaka japon (14)
Des pads de Dreamcast et Saturn
den den town osaka japon (16)
Zelda Ocarina of Time sur N64. Et les boîtes sont comme neuves.
den den town osaka japon (24)
Des jeux Saturn
den den town osaka japon (29)
On peut acheter les accessoires de chaque console séparément (cables, manettes, cartes mémoires…)
den den town osaka japon (32)
Des piles de Gamecube
den den town osaka japon (33)
… et des super famicom (super Nes)
den den town osaka japon (35)
Une jaguar, collector
shenmue dreamcast japon
Shenmue 2 sur Dreamcast, quasi neuf
retro gaming osaka japon
L’entrée de Game Tanteidan, un autre magasin de retro gaming sympa
Tags: magasins jeux vidéo osaka, boutique jeux vidéo osaka, jeux vidéos osaka japon, où acheter jeux vidéo à osaka, magasins de jeux à osaka au Japon,

Guide: admirer les feuilles d’automne au Japon (2/2)

L’automne est une des meilleurs saison pour visiter le Japon car la météo est idéale pour se balader et le ciel généralement clair.

Contrairement au printemps où les cerisiers fleurissent à travers le pays à partir du Sud, le changement de couleur des feuilles en automne commence généralement mi-septembre à Hokkaido au Nord, et se termine fin-novembre/début-décembre dans le Sud du Japon, ce qui vous donne une marge de presque trois mois pour repérer les feuilles dans le pays (bien plus facile à voir que les cerisiers qui eux ne durent qu’une ou deux semaines).




Quel est le meilleur moment pour voir les couleurs d’automne au Japon ?

Si vous avez déjà participez à un festival au Japon vous savez que ce genre d’événements attire un nombre incroyable de touristes. Le mieux est donc d’éviter les week-end et jour féries sinon il faudra vous battre pour pouvoir prendre des photos tranquillement, mais même en semaine attendez-vous à partager les spots avec d’autres voyageurs.

Je vous recommande aussi de vous lever très tôt pour devancer les hordes de touristes mais aussi car en automne le soleil se couche vers 17h, ce qui fait des journées courtes.

Cela dit, même durant la semaine attendez-vous à devoir partager les meilleurs spots avec un paquet d’autre voyageurs.

automne japon

Où admirer les couleurs d’automne au Japon ?

Quelques idées d’endroits où aller au Japon pour voir les feuilles d’automne changer de couleur. De nombreux spots peuvent être atteint en train ou en bus mais si vous faites de la rando ça sera le meilleur moyen de voir les feuilles d’automne dans les montagnes et ainsi vous éloigner de la foule.

Dans de KANSAI (à partir de mi-novembre):

Vers Kyoto:

  • Arashiyama: situé à l’Ouest de Kyoto, vous pourrez y voir les forêts sur les montagnes
  • Kyomizudera: un spot très populaire et magnifiques en automne.
  • Kinkaku-ji

Près d’Osaka:

  • Minoo park: un chemin de marche au milieu de la forêt qui aboutie sur une cascade, située au Nord d’Osaka et très facile d’accès. Vous pourrez y goûter des feuilles d’érable en tempura.
  • Banpaku Kinen Koen: un peu long et cher pour y accéder mais vous pourrez y faire de belles photos.

 

Vers Nara: à Nara Park, autour de Todai-ji et le temple de Kofuuji.

Kiyomizudera à Kyoto
Kiyomizudera à Kyoto

Autres spots dans le Kansai: vers le Lac Biwa (en particulier le temple Keisoku-ji) et Koyasan: pas de kouyou dans le cimetière Okunoin mais allez plutôt vers les temples aux alentours.

à HOKKAIDO (de mi-septembre à mi-octobre): Plusieurs parcs nationaux où voir les momiji: Daisetsuzan National Park, Shiretoko National Park et Onuma Park.

L’île de Miyajima, près d’HIROSHIMA (mi-novembre): allez vers Momijidani Park.

à TOHOKU (mi-octobre à début novembre):

  • Hachimantai National Park
  • Le lac Towadako et la rivière Oirase dans la préfecture d’Aomori: Un des plus beaux endroits au Japon pour voir les feuilles d’automne.

à TOKYO (mi-novembre/début décembre):

  • Yoyogi Park
  • Le jardin de Rikugien
  • Koishikawa Korakuen
  • Meiji jingu Gaien Park: vous pourrez y voir une allée avec 150 ginkgo

Autour de Tokyo (début novembre à mi-novembre):

  • Hakone
  • Kamakura
  • Inokashira Park à Musashino City
  • Le Mont Mitake
  • Le Mont Takao: accessible à la journée, il y a un téléphérique pour aller au sommet.
  • Nikko
  • Autour du lac Kawaguchiko dans la région des cinq lacs: en particulier le Momiji Kairo bordé d’érables (une promenade située sur la rive Nord)

Lien




Guide: admirer les feuilles d’automne au Japon (1/2)

En automne au Japon, les feuilles des arbres passent du vert au jaune, orange et rouge vif. On appelle ‘Kouyou’ (ou Kōyō) ce changement de couleur qui transforme complètement le paysage, en particulier dans les montagnes et les parc des villes japonaises, et qui dure quelques semaines à partir de la mi-septembre selon les endroits (‘Kouyou’ peut être traduit par ‘feuille rouge’ ou ‘couleur d’automne’).




C’est le moment où les japonais sortent pour aller admirer les arbres. Cette tradition de se rendre à des endroits spécifiques pour admirer la beauté du paysage est appelée ‘Momiji-gari’, la ‘chasse aux feuilles rouges’ (Momiji est l’érable japonais dont les feuilles passent du vert au rouge’ et a le même kanji que ‘kouyou’).

Les feuilles de momiji sont souvent utilisées comme motif sur les kimonos et peuvent même être mangées en tempura sucrée ou salée.

Grand mère minoo park

Cette tradition qui existe depuis plusieurs siècles est l’équivalent de Hanami au printemps, sauf que plutôt que de faire des pique-niques sous les cerisiers comme c’est le cas durant Hanami, en automne les japonais se rendent aux sites les plus réputés pour voir les couleurs magnifiques du paysage. C’est l’occasion pour eux de prendre tout un tas de photos, d’ailleurs vous verrez de nombreux photographes japonais en train d’attendre la lumière idéale, avec le trépied et le matériel photo adéquat.

touristes japon automne feuilles

Kouyou est un événement très populaire parmi les japonais mais il attire aussi énormément de touristes au Japon, les endroits les plus réputés étant envahis de monde que ce soit les parcs, temples ou jardins (surtout vers Kyoto).

Quels sont les arbres qui changent de couleur ?

L’érable japonais (momiji) est celui qui est le plus remarquable. C’est un arbre natif du Japon et peut être vu dans les forêts de montagnes mais il existe des variétés différentes manipulées par l’homme pour être utilisées comme décoration dans les parcs. Elles passent du vert au jaune, puis orange et finalement rouge vif. On trouve des momiji dans de nombreux jardins et temples à Kyoto.

feuilles automne japon

En deuxième place vient le Ginkgo, dont les feuilles deviennent jaune et non pas rouge. On les trouve plus facilement dans les temples, parc et dans les villes plutôt qu’en pleine nature. D’ailleurs le ginkgo est le symbole de la ville de Tokyo.

Ginkgo Japon

Bien sûr vous verrez beaucoup plus de variété d’arbres différents dans les montagnes et parc nationaux que dans les parcs des villes. Parmi les autres arbres qui changent de couleur il y a le nanakamado dont les feuilles sont similaires à l’érable japonais, le zelkova du japon, les tochinoki (un genre de marronnier) et le karamatsu (mélèze japonais), le seul conifère a changer de couleur en automne. Les feuilles des sakura (les cerisiers) changent aussi de couleurs.

arbre automne japon

Liens




Akashi Kaikyo: le pont à suspension le plus long du monde

Hier je suis allé me balader à Kobe, pour y voir le pont Akashi Kaikyo qui est le plus long pont à suspension au monde.

La vue est impressionnante, mais je me suis gelé les fesses. Prévoyez un coupe vent ou des vêtements chauds si vous y allez en novembre car il y fait un vent incroyable.

Akashi Kaikyo pont suspension Japon (3)

 

Il est possible de rejoindre la promenade le long du pont facilement depuis la gare (Maiko Station).

Il n’y a rien à payer pour se balader sur la promenade au pied du pont, c’est totalement gratuit et vous verrez surement des pêcheurs posés tranquillement avec leur matériel. J’y ai même trouvé un miniscule bébé fugu abandonné:

Akashi Kaikyo pont suspension Japon (2)

Au pied du pont se trouve un ‘exhibition center’ (200 Yen l’entrée). Il est aussi possible de participer à une visite du pont sur le chemin de maintenance mais il faut réserver à l’avance sur internet via ce site en anglais. La balade coûte 3000 Yen par personne et vous pouvez réserver cinq personnes maximum en même temps.

Si vous continuez vers la gauche du pont vous verrez une villa bleue qui sert de musée mémorial à la mémoire de Sun Yat-sen:

Akashi Kaikyo pont suspension Japon (4)

Un peu plus loin il y a une plage, puis si vous continuez vers l’Est vous tomberez sur un grand centre commercial ‘outlet factory’ (magasin d’usine) où vous trouverez des fringues de marque à prix réduits, un starbucks, macdo et restaurant… de quoi finir la soirée tranquillement.

Akashi Kaikyo pont suspension Japon (6)

J’y suis resté jusqu’au soir et j’ai pu admirer les illuminations sur le pont:

Akashi Kaikyo pont suspension Japon (7)

Quelques faits sur le pont à suspension d’Akashi Kaikyo

  • Il relie Kobe sur l’île de Honshu à la ville d’Iwaya sur l’île d’Awaji
  • Il traverse le détroit d’Akashi, une voie maritime internationale traversé par environ 1400 bateaux par jour
  • Sa construction a démarrée en avril 1988
  • Il a été ouvert en 1998
  • C’est un pont routier (pas de voie de chemin de fer)
  • Il y a trois voies de circulation dans chaque sens
  • Sa longueur totale est de 3911 mètres
  • Il a la plus grande portée centrale au monde (1991 mètres entre les pylônes)

pont akashi kaykio

  • Les fondations des pylônes font 80 mètres de diamètre et 70 mètre de haut (les plus grandes au monde)
  • Avant sa construction, les japonais utilisaient des ferries pour traverser le détroit mais après le naufrage de deux ferries et la mort de 168 personnes sa conception a débuté
  • Même s’il est prévu pour résister aux typhons et tremblements de terre, celui de 1995 a espacé les deux tours de un mètre.
  • Il peut supporter un vent de 286Km/heure et un tremblement de terre de magnitude 8,5
  • Les pylônes sont hauts de 282 mètres au dessus du niveau de la mer
  • Il a coûté environ 500 milliards de Yen
  • Le péage pour le traverser coûte 2300 Yen
  • Environ 23000 voitures le traverse tous les jours
  • Le soir, il s’éclaire avec 1737 illuminations

Comment y aller

Le pont d’Akashi Kaikyo se trouve près de Maiko Station sur la JR Sanyo Line.

  • 290 Yen/22 minutes depuis Sannomiya Station à Kobe
  • 780 Yen/46 minutes depuis Osaka Station avec le JR Kobe Line Rapid Service

Liens

FAQ: Se préparer pour l’ascension du Mont Fuji

Faq pour vous aider à l’organisation de l’ascension du Mont Fuji, et pour y admirer le lever du soleil depuis le sommet. L’accès a celui-ci devrait-être payant en 2014.

Lever de soleil Mont Fuji

Merci à Phil et Yohan pour les infos.




1/ C’est quoi le Mont Fuji ?
2/ Pourquoi le Mont Fuji est-il si spécial ?
3/ Combien de personnes font l’ascension du Mont Fuji chaque année ?
4/ Quel type de chaussure prévoir pour faire l’ascension du Mont Fuji ?
5/ Est-il dangereux d’escalader le Mont Fuji ?
6/ L’ascension du Mont Fuji est-elle difficile ?
7/ Quel budget prévoir pour l’ascension du Mont Fuji ?
8/ Quand est-il possible d’escalader le Mont Fuji ?
9/ Quelle est la meilleure période pour escalader le Mont Fuji ?
10 / Est-ce que je peux escalader le Mont Fuji avec des enfants ?
11/ Quel matériel emmener pour faire l’ascension du Mont Fuji ?
12/ Est-il possible de laisser ses bagages quelque part pour escalader le Mont Fuji ?
13/ Y’a t-il plusieurs chemins pour aller au sommet du Mont Fuji ?
14/ Quel est le chemin le plus populaire ?
15/ Que faire si j’ai le mal de l’altitude ?
16/ Combien de temps faut-il pour aller au sommet du Mont Fuji ?
17/ Comment éviter la foule quand j’escalade le Mon Fuji ?
18/ Peut-on escalader le Mont Fuji durant la journée ?
19/ Je n’aime pas la rando: quel est le moyen le plus simple pour accéder au sommet du Mont Fuji ?
20/ Comment se rendre au Mont Fuji depuis Tokyo ?
21/ Quel moment de la journée est le meilleur pour faire l’ascension du Mont Fuji ?
22/ A quelle heure partir de la station N°5 pour admirer le lever de soleil au sommet ?
23/ Est-il possible de camper sur le Mont Fuji ?
24/ Y’a t-il des toilettes sur le Mont Fuji ?
25/ Où manger et dormir au Mont Fuji ?
26/ Est-il nécessaire de rester dans une hutte lors de l’ascension du Mont Fuji ?
27/ Combien coûte une place dans une hutte du Mont Fuji ?
28/ Quel services et infrastructures y’a t-il à la 5ème station ?
29/ Quel services et infrastructures y’a t-il au sommet du Mont Fuji ?
30/ Quelle température fait-il au sommet du Mont Fuji ?
31/ A quelle heure est le lever du soleil en haut du Mont Fuji ?
32/ Que faire d’autre après avoir admiré le lever du soleil ?
33/ Quelques conseils pour l’ascension
34/ Quelques conseils pour la descente
35/ Liens utiles

 

1/ C’est quoi le Mont Fuji ?

Le Mont Fuji (ou Fuji San) est un volcan qui est le plus haut sommet du Japon (3776 mètres). Il est situé à l’Ouest de Tokyo, sur l’île de Honshu.

2/ Pourquoi le Mont Fuji est-il si spécial ?

Le Mont Fuji est un symbole national: c’est le plus haut sommet du Japon, il est visible depuis très loin, il est vénéré dans la religion shintoïste, c’est un lieu très touristique mais surtout il est beau à voir !

3/ Combien de personnes font l’ascension du Mont Fuji chaque année ?

Le record du nombre de visiteur a été de 320 975 en 2010. Il y a autour de 320 000 visiteurs par an.

4/ Quel type de chaussure prévoir pour faire l’ascension du Mont Fuji ?

Prévoir des bonnes chaussures de marches, sinon des baskets solides feront l’affaire. Oubliez les sandales.

5/ Est-il dangereux d’escalader le Mont Fuji ?

Normalement non, vérifiez tout de même les prévisions météo avant d’y aller. Si vous êtes bien préparé tout se passera comme sur des roulettes (ou presque) !

6/ L’ascension du Mont Fuji est-elle difficile ?

A moins d’avoir des béquilles ou de sérieux problèmes de santé, le Mont Fuji est plutôt accessible comme parcours de rando, même si ce n’est pas non plus un parcours de santé. Il n’est pas très technique, mais la pente le rend difficile et vous devrez même utiliser vos mains pour grimper (attention lors de la descente). Attendez vous au pire et ça sera plus facile pour vous. Attendez vous à ce que ce soit simple, et vous vous maudirez de l’avoir fait.

7/ Quel budget prévoir pour l’ascension du Mont Fuji ?

Tout dépend depuis où vous démarrez l’ascension (Le plus près revenant le moins cher, of course). Depuis Tokyo, si vous y allez en bus, achetez du matériel+bouffe, réservez une hutte, un plat chaud et achetez des souvenirs (Par ex: bâton de marche: 1000 Yen+200 Yen à chaque station pour le faire marquer) comptez environ 10 000-15 000 Yen au total.

8/ Quand est-il possible d’escalader le Mont Fuji ?

La saison officielle pour escalader le Mont Fuji dure deux mois, de Juillet à Août. En dehors de ces deux mois il est possible mais pas recommandé d’escalader le Mont Fuji car la plupart des restaurants et autres infrastructures sont fermées, et le temps est très instable.

9/ Quelle est la meilleure période pour escalader le Mont Fuji ?

Évitez absolument les vacances d’Obon (du 13 au 17 août) ainsi que les week-end. L’idéal serait d’y aller entre début et mi-juillet pour éviter la foule, voir même fin août/début septembre.

10 / Est-ce que je peux escalader le Mont Fuji avec des enfants ?

Même s’il s’agit d’un parcours de rando ‘simple’, c’est loin d’être un parcours de santé car même des adultes peuvent galérer pour accéder au sommet. Je déconseillerais d’emmener des enfants de moins de 12 ans faire l’ascension du Mont Fuji, sauf si bien sûr ils sont déjà habitués à faire de la rando. La route est longue, il y a peu de toilettes dispo, le chemin peut-être glissant, il fait froid et les conditions météo sont changeante… ça pourrait ne pas être une expérience super agréable pour eux. Dans tous les cas empruntez le parcours Yoshida si vous avez des enfants avec vous et prenez beaucoup d’eau et suffisamment de quoi manger.

11/ Quel matériel emmener pour faire l’ascension du Mont Fuji ?

  • Chaussures de rando
  • Vêtements chaud
  • Bonnet
  • Gants
  • Chaussettes épaisses pour éviter les ampoules
  • Guêtres pour éviter d’avoir de la poussière et cailloux dans ses chaussures lors de la descente
  • Casquette ou chapeau
  • Serviette pour s’essuyer si vous transpirez
  • Lunettes de soleil
  • Bâton de marche
  • Beaucoup d’eau (2 à 3 litres)
  • Vêtement de pluie
  • De quoi manger (fruits secs, fruits, chocolats…)
  • Papier toilettes
  • Sac plastiques pour emporter ses déchets (il n’y a pas de poubelles)
  • Lampe frontale
  • De l’aspirine (pour le mal de l’altitude)
  • Pansements
  • Pièces de 100 Yen (pour utiliser les toilettes)
  • De l’argent pour payer les huttes, souvenirs, plat chaud, bâton de marche souvenir…

12/ Est-il possible de laisser ses bagages quelque part pour escalader le Mont Fuji ?

Il y a des casiers à pièce dispo à Mt. Fuji et Kawaguchiko Station mais attention, ils risquent d’être vite remplis, surtout durant les week-end. Le prix est de 300 Yen/jour. L’idéal est de laissez ses affaires dans un casier à Tokyo Station ou Shinjuku Station.

13/ Y’a t-il plusieurs chemins pour aller au sommet du Mont Fuji ?

Oui, il y a quatre chemins possible pour accéder au sommet:

  1. Le parcours Yoshida (le plus populaire)
  2. Le parcours Fujinomiya (le plus court: 4h20)
  3. Le parcours Subashiri
  4. Le parcours Gotemba (le plus long: 6h20)

14/ Quel est le chemin le plus populaire ?

Le parcours Yoshida est le plus populaire.

15/ Que faire si j’ai le mal de l’altitude ?

Le mal de l’altitude pourra vous arrivez si vous n’avez pas l’habitude de faire de la rando en montagne et si vous grimpez trop vite. Les symptômes sont: nausée, maux de tête, vertiges. Le meilleur moyen de l’éviter est de monter lentement et de faire des pauses pour s’acclimater à l’altitude (passez au moins une heure à la 5ème station). Si vous le pouvez, passez quelques heures dans une hutte. Si vraiment vous vous sentez mal, redescendez. Vous trouverez aussi des bouteilles d’oxygène en vente dans les magasins des différentes stations mais celles-ci coûtent cher. Achetez les en magasin à Tokyo ou ailleurs que sur le Mont Fuji.

16/ Combien de temps faut-il pour aller au sommet du Mont Fuji ?

En moyenne il faut 5h10 pour aller au sommet et environ 3h pour en redescendre. Si vous démarrez depuis la 5ème station en prenant le parcours Yoshida, comptez environ 5h de marche pour accéder au sommet (soit 1471 mètres de plus), et 3h30 pour en redescendre.

17/ Comment éviter la foule quand j’escalade le Mon Fuji ?

Allez-y en semaine, évitez Obon (du 13 au 17 août), faites l’ascension en journée.

18/ Peut-on escalader le Mont Fuji durant la journée ?

Oui, c’est possible et il y aura bien moins de monde qu’en soirée (tout le monde veut admirer le lever de soleil).

19/ Je n’aime pas la rando: quel est le moyen le plus simple pour accéder au sommet du Mont Fuji ?

A moins de se faire déposer en hélico, le moyen le plus simple est de prendre le parcours Yoshida depuis la station N°5… et de marcher jusqu’au sommet.

20/ Comment se rendre au Mont Fuji depuis Tokyo ?

Pour ceux qui souhaitent emprunter le parcours Yoshida, vous pourrez prendre un bus depuis le côté Ouest de Shinjuku Station à Tokyo qui va directement à la station N°5. Les bus partent à 07:45, 08:45, 09:40, 16:50, 17:50, et 19:30. Le bus met environ 2h30 pour s’y rendre. L’aller retour coûte 2600 Yen.

Pour le retour, les bus partent chaque heure depuis la 5ème station entre 10:00 et 15:00. Plus d’infos ici.

Pour ceux qui souhaiteraient y aller en train (plus cher): plus d’infos ici.

21/ Quel moment de la journée est le meilleur pour faire l’ascension du Mont Fuji ?

Vu que tout le monde veux accéder au sommet pour voir le lever du soleil, le moment le plus blinde de monde est durant la nuit, ou vous risquez même d’être coincé dans des bouchons.

22/ A quelle heure partir de la station N°5 pour admirer le lever de soleil au sommet ?

L’idéal serait déjà de passer une heure à la station N°5 pour s’acclimater à l’altitude, puis de partir vers 22h15/22h30 le soir.

Une autre option est de partir durant la journée, admirer le coucher de soleil vers 18h30/19h00, passer la nuit au sommet pour admirer le lever de soleil le matin.

23/ Est-il possible de camper sur le Mont Fuji ?

Non, c’est strictement interdit. Ce serait même très difficile de le faire vu qu’il n’y a pas d’espace aménagé pour.




24/ Y’a t-il des toilettes sur le Mont Fuji ?

Oui, mais ils sont payants: 200 Yen (en pièces de 100).

25/ Où manger et dormir au Mont Fuji ?

Il y a des huttes où vous pourrez vous reposer pour quelques heures mais elles coûtent cher et sont souvent blindées de monde. Il y a au total 44 huttes sur le Mont Fuji, qui peuvent loger jusqu’à 7000 personnes.

26/ Est-il nécessaire de rester dans une hutte lors de l’ascension du Mont Fuji ?

Non, ce n’est pas obligatoire. Si vous décidez de rester dans une hutte, il n’est pas nécessaire de réserver à l’avance une place mais c’est recommandé vu qu’elles risquent d’être blindée de monde, en particulier durant la saison haute. En semaine, une place coûte 5000 Yen et les repas sont à 1000 Yen.

27/ Combien coûte une place dans une hutte du Mont Fuji ?

5000 Yen, sinon 7000 Yen avec deux repas.

28/ Quel services et infrastructures y’a t-il à la 5ème station ?

Tout ce que vous souhaitez: conbini, toilettes, restaurants, magasins de souvenirs, hutte, koban, bureau de poste…

29/ Quel services et infrastructures y’a t-il au sommet du Mont Fuji ?

Toilettes, magasins de souvenirs, restaurants, il y a même une poste d’où envoyer une carte postale.

30/ Quelle température fait-il au sommet du Mont Fuji ?

Il fait en moyenne autour de 4 et 8°c au sommet mais les températures peuvent être glaciales, en particulier s’il y a du vent. En général il fait 10°c en moins qu’à la 5ème station.

31/ A quelle heure est le lever du soleil en haut du Mont Fuji ?

De juillet à Août, le soleil se lève autour de 4h30 et se couche vers 18h30/19h. Même si vous n’accédez pas au sommet à temps, il est visible depuis tout le parcours Yoshida.

32/ Que faire d’autre après avoir admiré le lever du soleil ?

Il est possible de faire le tour du cratère, cela prend environ 1h15.

33/ Quelques conseils pour l’ascension

  • Il y a un bureau de poste au sommet, entre les station Gotemba et Fujinomiya. A côté vous pourrez aussi acheter un certificat de votre ascension du Mont Fuji.
  • Quelques huttes vendent de l’eau chaude, ramenez vos propres cup noodles, café, thé…
  • Une serviette pourra vous être utile pour éponger la sueur et vous protéger le cou du soleil
  • N’arrivez pas au sommet trop tôt, il y a du vent et il y fait froid.

34/ Quelques conseils pour la descente

  • Prenez des guêtres pour vos chaussures
  • Un bâton de marche pourra aussi vous être utile (ils coûtent 1000 Yen)
  • Gardez suffisamment d’eau pour la descente

35/ Liens utiles

_

Tags: escalader fuji japon, escalader mont fuji japon, ascension fuji yama, ascension fujisan, ascension fuji yama, rando mont fuji chaussures, randonnée mont fuji, dormir mont fuji, mont fuji visite, mont fuji grimper, rando fujiyama, rando fujisan, escalader mont fujiyama, grimper mont fuji

Guide: prendre l’avion pour le Japon

xv

Konbawa !

Pendant que c’est encore frais dans ma tête, je vous écrit ce petit guide pour vous expliquer comment prendre l’avion pour le Japon, pas-à-pas.

J’ai beau avoir pris l’avion des dizaines de fois il m’arrive d’être un peu perdu aussi.

Ce guide s’adresse à ceux qui partent au Japon en visa touriste mais aussi en visa working holiday. Il y a de petites subtilités à connaître.

Pour cela on va prendre l’exemple de mon vol, départ le 20 février à 15:00 de Paris Charles de Gaule et arrivée au Japon le 21 février à 16:30 avec une escale au Qatar.

Note: Pour ceux qui ont l’habitude de prendre l’avion, allez directement à l’étape 16 qui est spécifique pour un vol vers le Japon.




1/ Trouver un billet d’avion pas cher

Pas besoin d’écumer une dizaine de sites, allez sur les comparateurs de vols Kayak.fr et Skyscanner.fr. Plus vous serez flexible pour la date, plus vous aurez de chance de trouver un billet moins cher.

Pour info j’ai acheté mon billet aller-simple 474 € via Kayak.fr qui m’a amené sur Opodo.fr. Le vol le moins cher était avec la compagnie aérienne Qatar Airways.

2/ Se rendre à Paris

Pour les campagnards comme moi, pensez à achetez votre billet de train pour Paris bien à l’avance pour ne pas payer trop cher. Essayez d’arriver à Paris 4 à 5 heures avant l’heure d’embarquement (15:00 dans mon cas) histoire d’avoir de la marge, manger un sandwich, acheter des souvenirs (« omiyage ») pour vos potes japonais. Vous trouverez des magasins de souvenirs au sous-sol de la Gare de Lyon. J’en ai profité pour prendre des cartes postales, petits cendriers, tours Eiffel etc…

Pour les parisiens vous connaissez le chemin, c’est votre territoire.

1

3/ Se rendre à l’aéroport

Le truc que je déteste et qui ne me donne pas envie d’être parisien, le métro. Ça pue, c’est crade et mal entretenu avec des tags partout. Si en plus vous réussissez à vous perdre comme le couillon que je suis c’est la cerise sur le gâteau.

metro
Bientôt un lointain souvenir
4/ L’arrivée à Paris Charles de Gaulle

Sur le papier que vous avez imprimez lors de l’achat de votre billet d’avion sur internet il y a le N° du terminal où vous devez vous rendre.

4

5/ Aller au guichet d’enregistrement

Une fois arrivé au bon terminal, rendez-vous au guichet d’enregistrement de la compagnie que vous aller prendre, dans mon cas Qatar airways. Regardez les écran TV et essayer de repérer le nom de votre compagnie. Allez dans la bonne file, normalement ‘Economic’ si vous êtes pauvre. Les riches direction ‘first class’.

IMG_0652
First Class un jour tu seras mienne

IMG_0660

6/ Faire enregistrer son ou ses bagages et prendre son billet d’avion

Faites la queue, puis quand c’est votre tour posez votre bagage sur le tapis roulant pour qu’il soit pesé, donnez votre passeport à la dame ainsi que votre N° de billet électronique imprimé lors de l’achat de votre billet sur le net. La gentille dame vous donnera alors vos cartes d’embarquement (‘boarding pass en anglais). Dans le doute, demandez lui si il faut récupérer votre bagage lors de l’escale (normalement non) et dans quelle direction se trouve votre porte d’embarquement. Le N° est indiqué sur votre carte d’embarquement mais mieux vaut demander pour aller plus vite.

IMG_0662
J’étais limité à 23Kg
IMG_0665
Mes boarding pass
7/ Aller à la porte d’embarquement (‘Gate’ en anglais)

Vous passerez un premier poste de sécurité. Montrez leur passeport et vos billet et suivez les panneaux vers votre porte d’embarquement.

8/ Passer le poste de contrôle des passeports

Scannez votre carte d’embarquement dans la machine puis présentez juste votre passeport à la personne derrière le guichet. Vous arriverez alors dans la ‘Duty Free Zone’. C’est le moment d’acheter des clopes, du whisky et des souvenirs/tee shirts si vous voulez.

Note: la machine qui scanne votre carte d’embarquement est un truc que je n’avais jamais vu avant. Les procédures sont différentes suivant les aéroports et les pays.

IMG_0674
La machine pour scanner sa borading pass
DSC02947
La duty free zone
9/ Re-aller vers la porte d’embarquement.

Suivez les numéros au plafond.

10/ Passer le contrôle de surêté (‘screening checkpoint en anglais)
IMG_0677
Je hais ce passage là

A ce moment précis j’espère que vous n’avez pas de couteau, objet pointu ou bouteille de liquide auquel vous tenez sur vous car vous devrez le mettre à la poubelle.

Pour gagner du temps et avant qu’on vous le dise, sortez votre PC portable de votre sac à dos, et vérifiez que vous n’avez rien de métallique sur vous (ceinture, montre, pièces de 2 cents…). Placez toutes vos affaires dans les bacs en plastiques et placez les sur le tapis roulant qui passe dans le scanner.

Passez dans le portique/scanner:

Si ça se met à sonner, revenez en arrière, revérifiez que vous n’avez rien dans vos poches et repassez.

Lors de mon passage je n’arrêtais pas de sonner, j’ai donc eu droit à une fouille au corps, bras tendus de chaque côté. Pas de panique, ça arrive souvent. Lorsque le gars passait son détecteur sur mon tibia il se mettait à sonner… bizarre car je n’ai pas de broche ou autre. Peut-être une sonde alien.

Une fois passé dans le portique, récupérer votre sac et vos affaire.

11/ Attendre votre avion dans la salle d’embarquement.

Dernier instants avant l’envol. Allez au chiottes, buvez un café, lisez… bref passez le temps.

DSC02949
Il y avait même des ps3 à disposition
12/ L’embarquement

Au bout d’un moment on préviendra au micro que l’avion est prêt à être embarqué. Faites la queue, montrez votre carte d’embarquement à la personne au guichet qui en gardera une moitié puis allez dans le tunnel qui mène à l’avion.

Montrez votre moitié de carte d’embarquement à l’hôtesse ou Stewart qui attend à l’entrée et il vous indiquera votre siège. Repérez votre siège, rangez votre bazar dans le compartiment au dessus de votre tête, asseyez-vous et voilà ! vous n’avez plus qu’à attendre d’arriver à destination.

DSC02963
C’était bon !
13/ L’escale au Qatar (ou ailleurs) et le changement d’avion.

Une fois arrivé au Qatar (à remplacer par Dubaï  Hong Kong ou autre destination), prenez la navette (‘shuttle bus’ en anglais) qui vous amènera au bon terminal. Normalement vous n’aurez pas à repasser l’immigration, les portiques de sécurité et tout le tralala mais ça dépend des aéroports.

DSC02967
Welcome to Qatar
14/ répéter les étapes 11 et 12
15/ vol final avant le Japon

A ce moment là vous saurez que vous êtes sur le bon chemin car il devrait y avoir plein de japonais dans l’avion avec vous. Dans mon cas tout les sièges n’étaient pas pris donc j’ai demandé à m’installer près du hublot pour voir la vue et avoir assez de place pour dormir. N’hésitez pas à demander de changer de siège si vous voyez qu’il y a de la place.

16/ Remplir les documents d’immigration

Durant le vol les hotesses distribueront deux papiers que vous devrez remplir et remettre lors de votre passage au poste d’immigration au Japon. Vous trouverez ces papiers aussi à l’arrivée (juste avant de passer l’immigration) donc c’est juste une façon de gagner du temps.

Ce sont l’Embarkation/Disembarkation Card for foreigners et la Custom Declaration.

Attention: ces papiers sont en anglais uniquement.

Pour la Embarkation/Disembarkation Card for foreigners on vous demandera:

  • Family Name (nom)
  • Given Name (prénom)
  • Date of birth (date de naissance)
  • Country Name: marquez ‘France’
  • Nationality: votre nationalité, ‘french’
  • Flight N°/Vessel: le numéro de votre vol, dans mon cas QR802 (regardez sur votre carte d’embarquement, là où le numéro de votre siège est écrit).
  • City name: la ville où vous habitez
  • Purpose of visit (but de la visite): cochez la case ‘tourist’
  • Intended adress in Japan: mettez l’adresse de l’hôtel où vous allez rester au Japon, sinon mettez en un au pif que vous aurez trouvé dans le Lonely Planet ou le guide du routard. Pas grave si vous n’avez réservé aucun hotel pour la première nuit.
  • Occupation: votre travail. Là il faudra connaître le nom de votre métier en anglais, sinon baratinez. J’ai marqué ‘bloguer’ sur ma carte.
  • Intended length of stay in Japan: durée de votre voyage au Japon.
  • Signature: signez.

Au dos du papier, cochez ‘non’ à toutes les questions (avez-vous de la drogue, êtes vous un terroriste, etc…).

A la question ‘how much money in cash do you have presently in your possession ?’ indiquez le montant en liquide de ce que vous avez sur vous (1000€, 2000 € etc…). Pas besoin d’être hyper précis.

DSC02973
Embarkation/Disembarkation card for foreigners

Pour le papier ‘Custom Declaraton’:

  • Point of embarkation: mettez le nom de l’endroit où vous avez pris cet avion (dans mon cas ‘Qatar’).
  • Adress in Japan (accomodation): le nom d’un hôtel pris au pif dans un guide ou celui où vous avez réservé
  • Number of dependants: ne mettez rien
  • Les questions « Are you bringing… »  1, 2 et 3>> cochez non à tout.
DSC02974
Customs Declaration

Si jamais vous faites des ratures sur les deux papiers n’hésitez pas à demander au hôtesses d’en avoir un nouveau (‘Can I get another one please ?’).

17/ L’arrivée au Japon

Ça y est, vous posez enfin le pied sur le sol nippon.

N’oubliez pas vos affaires dans l’avion, puis direction l’immigration. Suivez les panneau ‘Foreign Passport’ où vous verrez une file de gens qui attendent.

Juste avant la file il y a des tables ou vous trouverez les papiers dont il est questions dans l’étape précédente. Au cas ou vous n’auriez pas eu le temps de les remplir dans l’avion, faites le ici.

Pour ceux en working holiday visa: montrez votre visa à un employé de l’aéroport qui traîne dans le coin et il vous donnera un papier bleu. Pas vraiment sûr que ça soit absolument nécessaire, mais dans le doute mieux vaut montrer son passeport à un employé de l’aéroport pour qu’il vous mène dans la bonne file.

Avant de vous lancer dans la file d’attente, allez faire un tour au chiotte car ça peut être long. Je dis ça, après vous faites ce que vous voulez mais c’est un bon moyen de profiter pour la première fois des superbe WC japonais.

Premier contact
Premier pipi au Japon

Retournez dans la file d’attente.

18/ Passer l’immigration.

Quand c’est votre tour, enlevez votre casquette/chapeau si vous en avez un et donner votre passeport avec les deux papiers à la personne au guichet.

Vous devrez à un moment posez vos index sur une machine à empreintes et regardez la caméra pour qu’on vous prenne en photo.

Pour ceux en working holiday visa, c’est à ce moment là qu’on vous donnera votre Residence Card. Ils ont une imprimante spéciale qui vous l’imprimera en deux minute. Dans mon cas la machine bugait et j’ai du passer au guichet d’a côté pour avoir ma carte.

19/ Aller récupérer votre bagage/valise.

Repérez sur les panneaux d’affichage le numéro de votre vol ainsi que le numéro de tapis roulant associé. Allez-y pour récupérer votre sac. Soit un employé de l’aéroport l’aura posé dans un coin si vous mettez trop de temps à l’immigration, soit il sera encore sur le tapis roulant et vous n’aurez qu’à l’attendre.

20/ Passer un dernier poste de vérification

Dernière étape avant de sortir de l’aéroport. Soit un policier vous demandera de déballer vos affaires, soit on ne vous demandera rien.

21/ Achetez un téléphone portable pour ceux en working holiday visa ou en louer un pour ceux en visa touriste.

C’est l’endroit le plus simple pour obtenir un téléphone car le staff parle anglais. A l’aéroport d’Osaka il y a un magasin Softbank juste après le dernier poste de vérification, impossible à louper (il doit aussi y en avoir un à l’aéroport de Narita). Sinon il est possible d’en obtenir un plus tard mais là c’est la solution la plus simple.

Pour ceux en visa touriste si vous souhaitez louer un téléphone c’est aussi là qu’il faut aller, il y a plusieurs magasins de location.

DSC02983
Après 17 heures de vol, enfin

YOKOSO ! (Bienvenue !)

Si vous avez besoin de cartes ou d’infos allez au poste d’information, puis vous n’avez plus qu’à prendre le train pour aller à votre hôtel.




Carte d’identité du Japon et conseils avant de partir

Conseils avant de partir au Japon

  • Drapeau : en japonais le « Hinomaru », il représente le soleil comme une boule rouge sur un fond blanc.
  • Capitale : Tokyo
  • Population : 127,4 millions d’habitants
  • Superficie : 377 915 km². Le Japon s’étire sur 3500 Km du Nord au Sud
  • Hymne national : « Kimigayo » cliquez-ici pour l’écouter
  • Densité de population : 340 habitants au km²
  • Espérance de vie: 79 ans pour les hommes et 86 ans pour les femmes
  • Taux de fécondité : 1,39 enfant par femme
  • Taux de natalité: 8,39 naissances/1.000 habitants
  • Plus de 65 ans : 24 % de la population
  • Population urbaine : 80 %
  • Taux d’alphabétisation : 100 %
  • Industries principales : automobiles, machines de précision, biens électroniques, ordinateurs
  • Monnaie : le yen
  • Langue : japonais
  • Indicatif téléphonique : +81
  • Fuseau horaire : UTC +9 (quand il est 10h du matin en France il est 19h au Japon)
  • Religion : Shinto, bouddhiste et chretienne
  • Empereur : Akihito (depuis 1989). Symbole de l’Etat et de l’unité du peuple.
  • Premier Ministre : Shinzo Abe
  • Plus haute montagne : le Mont Fuji (un volcan toujours actif – 3776 mètres)




 Quelques conseils avant de partir au Japon:

– En dehors des grandes villes, la majorité des petits restaurants ou boutiques n’acceptent pas les cartes de crédit donc mieux vaut avoir beaucoup de liquide sur soi. Le Japon est un pays sûr donc vous ne risquez pas grand chose à avoir du cash sur vous.

– Peu de distributeurs acceptent les cartes internationales (visa, Mastercard…). Essayez de trouver des ATM international, le plus souvent dans les bureaux de poste ou certaines banques (HSBC, Shinsei et Citybank). Pensez à y aller avant la fermeture. Sinon, vous trouverez des distributeurs dans les conbini 7eleven.

– Contrairement à ce que l’on pourrait penser, manger et se loger n’est pas excessivement cher au Japon, à condition de ne pas avoir des goûts de luxe non plus. Vous trouverez sur Hostelworld des adresses d’auberges et backpacker hostels autour de 20 euros, parfois moins si vous restez en dortoir. C’est le moyen le plus économique de se loger si on est en voyage au Japon.

– Il est préférable de réserver à l’avance votre hébergement (surtout dans les ryokan), soit par téléphone ou via les offices de tourisme au Japon (en particulier en haute saison).

– Pour les séjours de courte durée, il est impossible d’acheter un téléphone avec carte SIM, par contre vous pourrez en louer un à l’aéroport en arrivant ou dans certains magasins. Pour ceux arrivant avec un visa working holiday et souhaitant obtenir un téléphone, cliquez-ici.

– On ne donne pas de pourboire au Japon, car c’est mal perçu par la personne qui le reçoit. C’est qui si vous donniez l’aumône, la personne risquerait de se vexer.

-Niveau sécurité, le Japon est un des pays les plus sûrs au monde, et le seul risque que vous pourrez courir est d’ordre naturel: tremblement de terre, tsunami, typhons…

– Pour les séjours de courte durée, le Japan Rail Pass qui est un forfait de transport vendu par la société JR, doit être obtenu AVANT de partir au Japon. Il est valable pour une; deux ou trois semaines. Cliquez-ici pour plus d’infos.

– Il existe aussi des rail pass régionaux (plus d’infos ici)

– Les prises de courant au Japon ressemblent à cela:

pic_outlet

il vous faudra un adaptateur. Vous en trouverez à l’aéroport ou dans les magasins d’électroniques (j’ai payé le mien 350 yen à Denden town à Osaka)

– Les banques sont ouvertes en semaine de 9h à 15h et les bureaux de postes de 9h à 17h. Les deux sont fermées le Week-end.

– Les trois périodes les plus touristiques sont la fin de l’année et vacances du Nouvel An, du 27 décembre au 4 janvier ; la semaine de la Golden Week du 29 avril au 5 mai, et la saison du festival du Bon, autour du 15 août.